Délégation départementale 31

  • Ce texte pour qu'aucun d'entre nous acteur de l'APF n'oublie la combattante que tu es Odile

    Merci pour tout ce que tu nous as donné, pour ta ténacité, pour toutes les actions que tu as menées et qui ont toutes abouti avec succès qui emmène notre département à la pointe de la revendication.

    Lire la suite

  • Café des jeunes pour les 18-30 ans

    Café olé 10.12.15 plaquette 10x21 RV.jpg

    Jeudi 10 décembre de 18h30 à 20h

    Les jeunes et les problématiques écologiques : comment s’investir et sensibiliser à la question environnementale ?

    Nous organisons un "café des jeunes", destiné aux 18-30 ans. Il se veut un espace de réflexion, d’échange et de convivialité. Le « café des jeunes » vient combler un manque constaté dans l’accompagnement des jeunes en situation de handicap en Haute-Garonne après le cycle secondaire. Il sera également ouvert aux jeunes valides, l'intérêt étant de mettre en avant la "mixité".

    Les objectifs sont :
    - d'accompagner les jeunes, qu’ils soient valides ou en situation de handicap, dans leur réflexion sur leur place en tant que citoyen dans notre société,
    - d'offrir aux jeunes, de divers horizons, un espace de rencontre, de détente et d’échange,
    - d'aider les jeunes à sortir de l’isolement en développant des liens sociaux.

    Le premier café débat aura lieu le jeudi 10 décembre, dans les locaux de l’APF, 60 chemin du commandant Le Goff à Toulouse (bus 46). La thématique choisie est « les jeunes et les problématiques écologiques, comment s’investir et sensibiliser à la question environnementale ? ».

    Merci de partager et de vous inscrire auprès de Marie au 05 34 50 85 50.

     

  • Honteux ! Le gouvernement prêt à aggraver la situation financière déjà précaire des personnes en situation de handicap !

    Dans le cadre du projet de loi de finances 2016, le gouvernement prévoit de prendre en compte les revenus des livrets non imposables (livret A, livret d’épargne populaire) dans le calcul du montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). L’AAH est un minimum social qui se monte, après une revalorisation misérabiliste au 1er septembre 2015, à 807,66 euros. Son montant est bien inférieur au seuil de pauvreté de 977 euros.


    Les revenus d’épargne issus de ces livrets représentent des sommes dérisoires à l’échelle des économies que l’Etat français doit réaliser. Mais pour les personnes en situation de handicap, aux ressources déjà faibles, ces petits revenus sont essentiels pour vivre au quotidien.


    Le Comité d’Entente s’insurge : « C’est un scandale, pour des économies de bout de chandelle, l’Etat est prêt à grever les ressources déjà faibles des plus vulnérables. »


    Le Comité d’Entente demande au Gouvernement de renoncer à cette mesure et aux parlementaires de rejeter cet article qui vient renforcer l’exclusion des personnes concernées.

    Picto handicap visuel.jpg

    Accès Audio :
    podcast


    A propos du Comité d’Entente :
    Le Comité d’Entente est un organisme informel qui regroupe 70 organisations nationales représentatives des personnes handicapées et des parents d’enfants handicapés.
    Son comité restreint est composé de : la Fédération des A.P.A.J.H. (Fédération des Associations pour Adultes et Jeunes Handicapés) ; l’A.P.F. (Association des Paralysés de France) ; le C.L.A.P.E.A.H.A. (Comité de Liaison et d’Action des Parents d’Enfants et d’Adultes atteints de Handicaps Associés) ; la C.F.P.S.A.A. (Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes) ; la F.F.A.I.M.C (Fédération Française des Associations d'Infirmes Moteurs Cérébraux) ; la FNATH (Association des Accidentés de la Vie) ; le G.I.H.P. National (Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées Physiques) ; l’U.N.A.F.A.M. (Union nationale des familles et amis de personnes malades et /ou handicapées psychiques) ; l’Unapei (Union Nationale des Associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis) ; l’U.N.I.S.D.A. (Union Nationale pour l’Insertion Sociale du Déficient Auditif) ; Trisomie 21 France (Fédération d’Associations pour l’Insertion Sociale des personnes porteuses de Trisomie 21), la FFDys (Fédération Française des dys - troubles du langage et des apprentissages) et l’AIRe (Association des instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques et de leurs réseaux).

    Télécharger le Communiqué de Presse ICI 

  • Conférence : "Regard croisé sur la loi sur l’Égalité des Droits et des Chances, 10 ans après"

    Depuis 94 ans, la Fédération Nationale des Accidentés du Travail et des Handicapés - Association des accidentés de la vie, reconnue d'utilité publique, accueille, écoute et conseille et défend tous ceux et celles qui ont été victimes d’un accident de la vie.

    A l'occasion de la 11ème semaine de prévention qu'elle organise, la FNATH organise le vendredi 16 Octobre à 14 h une conférence intitulée "Regard croisé sur la loi sur l’Égalité des Droits et des Chances, 10 ans après". Amphithéâtre de la CPAM, 12 place Saint-Étienne à Toulouse.


    Picto handicap visuel.jpgAccès Audio :
    podcast

    Lire la suite

  • Bravo Delphine et Maxime !

    Il y a quelques jours, ils étaient présents à Luchon pour la journée de Sensibilisation du 12 Septembre dernier.

    Aujourd'hui ils sont au championnat du monde Handisport  d'escrime en Hongrie... et nous sommes derrière eux !

    Maxime Valet - Delphine Bernard.jpg

    Superbe médaille de bronze de Delphine BERNARD au fleuret individuel !
    Maxime VALET, CHAMPION DU MONDE !!!!!!! Au fleuret par équipe avec Alim LATRECHE, Ludovic LEMOINE et Damien TOKA !

    Et ce n'est pas fini ... reste encore deux épreuves.

    maxime valet,delphine bernardAccès Audio :
    podcast

  • Luchon, le Handicap au coeur du débat

    En 2015, au sein de la société française, les clichés sur les personnes en situation de handicap et sur les personnes à mobilité sont encore nombreux : assistés, profiteurs, incapables … Pourtant ceux et celles qui sont encore porteurs de ces idées ignorent le plus souvent tout ou presque des réalités de vie de ces personnes. DSC_0165.JPG

    Partant de ce constat, le groupe-relais de l'APF à Luchon, organisait le samedi 12 Septembre une journée de sensibilisation au Handicap.

    Au menu de la journée, une invitation aux citoyens, aux touriste à venir découvrir et expérimenter la vie en situation de Handicap à travers un parcours en fauteuil, la pratique de l’escrime adapté, le handbike, la découverte des fauteuils ski, d'un véhicule adapté ou des adaptations possibles pour la vie quotidienne.

    Lire la suite

  • Une journée à la Campagne avec FIC et l'APF !

    FROUZINS Initiative Citoyenne (FIC) et l'APF avait pris rendez-vous en ce dimanche 20 Septembre sur les bords du Canal du Midi pour tester une formule nouvelle de rencontres entre valides et personnes en situation de handicap. DSC_0215.JPG

    L'idée était simple : rouler (vélos, vélos adaptés et fauteuils) ensemble sur les bords du Canal du Midi depuis Toulouse jusqu'à Ramonville. Se retrouver ensuite autour d'un pique-nique à la ferme des 50 avant de prendre le chemin du retour.

    Lire la suite

  • Accessibilité des communes de Haute-Garonne - Les résultats de notre enquête

    Tous hors la loi ! C'est a peu de chose près le résultat de l'enquête lancée par l'APF de Haute-Garonne auprès des communes de plus de 5000 habitants du département. S'il ne s'agissait pas de noter l'accessibilité des voiries ou des établissements recevant du public sur ces communes, il s'agissait par contre de mettre en évidence la façon dont elle avait jusqu'à ce jour, respecter la loi de 2005. En particulier de mesurer si elles avaient répondu favorablement aux obligations de diagnostics (Plan d'Aménagement de la Voirie et des Espaces Publics et Recensement du Logement Accessible) et de mise en place et de fonctionnement d'une instance de concertation (la Commission Communale d'Accessibilité).

    INNACCESSIBLE.jpg

    Plus de dix ans après la loi de 2005, force est de constater que la volonté politique de respecter la loi est globalement bien faible. Il est plus que temps que la Préfecture rappelle à nos élus locaux la nécessité de respecter la loi !

    Télécharger les résultats de l'enquête ICI

    accessibilité,classement,communes,obligations,cca,pave,sda,logementAccès Audio :

    podcast

  • Conférence de Presse - Accessibilité des communes de Haute-Garonne - Vendredi 18 Septembre à 16 h

    Accessibilité des communes de la Haute-Garonne,

    où en sommes-nous en 2015 ?

     

    handi en attente droits.jpg

     

    Depuis plus de 40 ans, les lois censées résoudre les difficultés d’accessibilité de notre pays n’ont cessé de se succéder : 1975, 1991, Février 2005 … autant de dates qui auraient dû marquer des tournants, des avancées majeures dans la mise en Accessibilité de la France. Malheureusement, il n’en a rien été. Si des efforts ont été faits ici ou là, force est de constater une nouvelle fois que les pouvoirs publics sont décidément incapables de faire appliquer les lois votées par la Parlement. En cause, un manque de de volontarisme et de compréhension des enjeux pour la qualité de vie de tous, par les élus de terrain et une inactivité chronique des services de l’Etat dans ce domaine.

    Afin de mettre en évidence, en Haute-Garonne, ce niveau de volonté politique, l’Association des Paralysés de France (APF) a lancé voici plusieurs mois, une grande enquête auprès de toutes les communes de plus de 5000 habitants. Afin de mesurer, comment chacune d’entre elle répond aux exigences de la loi, en particulier en termes de mise en place des instances de concertation et de réalisation de diagnostics (voirie, bâti, transports, logements).

     Le 18 Septembre 2015, à 16h, nous vous invitons à découvrir les résultats de ce travail à l’occasion d’une Conférence de Presse, dans les locaux de la délégation départementale, 60 chemin du Commandant le Goff à Toulouse. Cette conférence de presse ouvrira notre Assemblée Départementale annuelle.

    Lire la suite

  • Adieu François

    François.jpgTu étais un adhérent "historique" et fidèle de l'APF. Participant régulier au Club Loisirs chaque mardi, tu aimais jouer. Et tu préfèrerais gagner, au risque dans le cas inverse de t'entendre râler. Tu donnais de ton temps dans les opérations ressources qu'il s'agisse des paquets cadeaux ou du loto. Enfin tu étais notre "cuisinier", celui qui chaque mois nous proposait un nouveau menu pour ravir les papilles des adhérents au cours des repas de délégation.

    Ce week-end la vie a décidé que ton passage parmi nous s'arrêtait là. Saloperie de vie ! Comment ne pas lui en vouloir de nous priver de ta gentillesse, de ton humour, de la chaleur humaine que dégageaient tes échanges avec les autres.

    Nous nous rassemblerons autour de toi demain matin, mardi 25 Août à 9 h, en l'Eglise Sainte-Claire de Toulouse.


  • BRADERIE DE LIVRES du 20 juin 2015, BEAU SUCCES POUR UNE PREMIERE

    Dès l’ouP1050202.JPGverture, les visiteurs se pressaient, prêts à dénicher les bonnes affaires !

    Trois salles étaient dédiées à cette journée : à l’entrée les livres anciens, beaux livres et DVD, une consacrée aux livres pour enfants, et la dernière aux romans, polars et littérature. À l’extérieur, un barbecue, une buvette et des tables avaient été installés la veille pour accueillir les visiteurs.

     

     

    version audio
    podcast
     

    Lire la suite

  • MOBIBUS : fin de la grève annoncée ! Retour à la bientraitance ?

    TPMR Toulouse, filiale de Transdev et de Veolia, chargée de la délégation de service public MOBIBUS de l'agglo Toulousaine par Tisseo, a annoncé hier la fin de la grève des salariés et la reprise progressive du service à partir de lundi 15 juin. Ce qui devrait satisfaire les usagers qui dans leur grande majorité ont subi ce conflit social en étant empêché de sortir, d'aller travailler, de se rendre à des RDV médicaux ou des RDV associatifs ou de loisirs.

    Grève qui a coïncidé avec la manifestation de colère des usagers qui s'est traduite par l'occupation du siège de TISSEO par les associations du CIAH 31 le 2 juin 2015 :
    http://dd31.blogs.apf.asso.fr/archive/2015/06/07/occupation-de-tisseo-stop-a-la-maltraitance-de-mobibus-82285.html

    Il reste maintenant à espérer que salariés et usagers seront enfin bien-traités et respectés. Et que TPMR va tenir sa promesse faite à Tisseo, par rapport à nos nos 2 1ères revendications : la reprise des réservations internet et téléphone avec confirmation du transport en suivant, et reprise des transports réguliers.

    Mobibus, Veolia, Transdev, TPMR Toulouse, transport adapté, grève, maltraitance

     version audio :

    mobibus,veolia,transdev,tpmr toulouse,transport adapté,grève,maltraitance
    podcast

     

     

    Lire la suite

  • BRADERIE DE LIVRES


    podcast
     Version audio

    Lire la suite

  • REPORT DE L'ASSEMBLEE DEPARTEMENTALE ET DU BARBECUE

    Nous sommes au regret de vous annoncer le report de notre Assemblée départementale et de notre barbecue annuel qui devait avoir lieu vendredi 12 juin.

    En raison du mouvement de grève à MOBIBUS, nombre de nos adhérents ne pouvaient y participer. Vous pouvez d'ores et déjà noter la nouvelle date dans vos agendas : vendredi 18 septembre !

    l'Assemblée départementale sera suivie du barbecue et des animations.

  • Suites mobilisation accessibilité du 27 mai du Collectif régional pour une France accessible

    Suites médiatiques de la mobilisation des 28 associations et organisations du Collectif régional Midi-Pyrénées pour une France accessible à tous pour l'accessibilité le 27 mai à Toulouse. Avec 4 opérations à la suite: rassemblement, occupations, blocage et cortège !

    Résumé de la journée, avec vidéos et images :

    http://dd31.blogs.apf.asso.fr/archive/2015/06/07/27mai-colere-pour-accessibilite-occupations-et-blocages-en-s-82277.html

     

    accessibilité,colère,mobilisation,27 mai 2015,liberté,préfecture,palais de justice

    Lire la suite

  • Communiqué : ACCESSIBILITE EN DANGER : Les PMR de Midi-Pyrénées en colère le 27 mai !

    ACCESSIBILITE EN DANGER : Les PMR1 de Midi-Pyrénées en colère le 27 mai !

    Accessibilité en danger_Etat nous met à terre.jpgLe Collectif régional Midi-Pyrénées pour une France accessible à tous déplore les nombreuses mesures prises par le Gouvernement, détruisant le principe d’accessibilité (nouvelles possibilités de dérogations, dispositif des Ad’AP trop laxiste, Ordonnance relative à l’accessibilité inacceptable, etc.).


    Ainsi, de nombreuses manifestations ont été organisées depuis 2 ans partout en France, pour demander des engagements en faveur d’une France accessible.

    Cependant, le Président de la République et le Gouvernement qui ont fait le choix de l’inaccessibilité, restent totalement indifférents aux revendications des personnes gênées quotidiennement dans leurs déplacements !


    C’est pourquoi, le collectif organise une manifestation devant la Préfecture de Toulouse le mercredi 27 mai de 12h à 18h.


    Un parcours d’accessibilité permettra au grand public de se mettre en situation dans un fauteuil roulant et de mesurer les obstacles se trouvant sur notre route.

    P1013901.JPG


    Et une action coup de poing sera menée pour rendre visible notre profonde colère !

     

    Handicap visuel_icone.jpg version audio :


    podcast

    Lire la suite

  • Rencontre sur les difficultés d'élocution mais au fait pourquoi ?

    La délégation APF de la Haute Garonne vous propose un temps d'échange convivial, de partage et de découverte,autour des difficultés d'élocution et de communication.

     

    Image1.png

     

    Le témoignage de Magalie DEJEAN

    Tout d'abord parce que quand on a des difficultés d'élocution les choses, même, si certains d'entre nous s'en accommodent ou y pallient avec le temps, ne sont  pas toujours simples.

    Lire la suite

  • Maintenance ascenseur métro ligne A station Jaurès !

    En raison d'une opération de maintenance, l'ascenseur reliant le quai (ligne A) au niveau des valideurs de la station Jean Jaurès est indisponible jusqu'au vendredi 15 Mai à 17h. 

     Pour vos prochains déplacements …

    Lire la suite

  • Rencontre sur les difficultés d'élocution et de communication

    Rencontre sur les difficultés d'élocution et de communication
     le 12 Mai de 14h30 à 16h30

    La délégation APF de la Haute Garonne vous propose un temps d'échange convivial, de partage et de découverte, autour des difficultés d'élocution et de communication

     

    Image1.png

     

    Lire la suite

  • CONCOURS DE DESIGN POUR L'AGENDA 2016

    SKMBT_C454e15033116330_0001.jpg

    Lancez-vous ! Photo, illustration, collage...

    L'œuvre choisie illustrera la couverture de l'Agenda APF 2016 !

    Votre création est à envoyer avant le 23 avril 2015 à :

    communication@esatpreclou.com

    ou à ESAT PRE-CLOU - 21 avenue Grugliasco - 38130 ECHIROLLES

  • "Handi"citoyens aussi ? L’APF attend les engagements des candidats aux Départementales du 31 !

    apf départ.jpgRetrouvez toutes les infos sur nos 2 pages :

    Nos interpellations : "Handi" citoyen aussi ? l’APF attend les engagements des candidats aux Départementales 2015 du 31 !

    http://dd31.blogs.apf.asso.fr/handi-citoyen-aussi-elections-departementales-2015-dans31-engagements.html

    Les engagements des candidats : (au fur et à mesure des réponses)

    http://dd31.blogs.apf.asso.fr/reponses-et-engagements-des-candidats-aux-departementales-20.html

  • Mobilisation du 11 Février 2015 - Retour sur la journée

    Encore et toujours mobilisés !

    Le 11 Février, dixième anniversaire du vote de la loi Handicap de 2005, était l’occasion rêvée d’une nouvelle mobilisation de l’APF et des associations membres du Collectif pour une France Accessible. Afin de faire le bilan de dix années de mises en œuvre de cette loi, une journée d’action régionale était organisée à Toulouse.

     

    safe_image.php.jpg

    Au programme, conférence de presse régionale à la délégation, opération escargot sur le périphérique toulousain, rassemblement à la gare Matabiau et à la Préfecture de Région. Une journée chargée et dense que près de 70 personnes n’ont pas hésité à suivre. Venus des délégations du

    Tarn, du Gers, de la Haute-Garonne mais aussi du Foyer des Cascades de Muret et du Foyer d’Accueil Médicalisé de Rignac (Aveyron), les participants étaient déterminés à faire en sorte que cette journée sonne comme un avertissement auprès des citoyens de ce pays et de nos gouvernants. Les Personnes en situation de handicap, les Personnes à mobilité réduite ne se contenteront pas des maigres progrès effectuées sur la dernière décennie en matière d’emploi, de scolarisation, d’accessibilité, de compensation du handicap …

    Cette détermination s’exprimait de trois manières durant cette journée. L’opération escargot ralentissait rapidement le trafic sur la rocade allant même jusqu’à créer 8 km de bouchon. Les prises de parole à la gare Matabiau insistait sur la volonté d’être considéré à l’égal de n’importe quel autre citoyen. Enfin à la Préfecture, une délégation remettait un dossier présentant notre bilan de mise en œuvre de la loi accompagné de nos propositions. 

    A l’occasion de cette journée nationale, plus de 40 manifestations étaient organisés partout en France à l’initiative de l’APF.

     

    20150211_152948.jpg

  • Loi Handicap, 10 ans après … à quand des actes ambitieux et concrets ?

     Logo Apf Couleur.jpg

     

    Loi Handicap, 10 ans après …
    à quand des actes ambitieux et concrets ?

     

    Le 11 Février 2005, les parlementaires français adoptaient la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. 10 ans après, où en sommes-nous ?

    Le 11 Février2015, l’APF vous invite à une conférence de presse régionale dans les locaux de la délégation départementale de la Haute-Garonne, 60 chemin le Goff à Toulouse à 10h30.

    Cette journée du 11 Février sera une journée d’action pour l’APF. A l’issue de cette conférence de presse, un convoi de véhicules mènera une opération escargot sur le périphérique toulousain qui sera suivie d’une action en deux lieux : la gare Matabiau à 14 h et la Préfecture de Région à 15 h 30.

    En février 2005 les personnes en situation de handicap et les personnes à mobilité réduite croyaient vivre un véritable tournant grâce au vote de la loi sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Les années s’écoulent et le constat est grave. Aujourd’hui, par manque de volonté politique, nous ne sommes plus loin de dénoncer un retour en arrière pour certains droits !

    La loi qui voit le jour le 11 février 2005 repose sur trois piliers : la compensation des conséquences du handicap ; la création des Maisons départementales des personnes Handicapées (MDPH) et l’accessibilité. Si cette loi peut être considérée comme une loi cadre, son application n’a pas été à la hauteur des ambitions du législateur, ni des attentes des personnes en situation de handicap et des associations représentatives.

    • Le droit à la compensation

    Avec un périmètre trop restreint qui exclut notamment les activités pour l’exercice de la parentalité (le droit d’avoir l’aide d’un tiers pour être un parent comme tout le monde !), les activités domestiques (une personne peut être aidée pour prendre ses repas … mais pas pour les préparer !) et des tarifs, toujours insuffisants, qui occasionnent de lourds restes à charge … nous sommes bien loin de l’esprit de la loi du 11 février 2005 !

    Aujourd’hui nous constatons une régression des droits des personnes en situation de handicap et de leur famille en particulier lors des renouvellements : plans d’aide de la prestation de compensation du handicap (PCH) revus à la baisse, charges supplémentaires sur la santé, le statut des auxiliaires de vie scolaire indispensables pour une école réellement inclusive, …

    • Les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) :

    Les MDPH sont en permanence fragilisées et ont des difficultés à répondre aux besoins des personnes : le nombre de demandeurs en 2013 et 2014 a explosé ; les délais d’instruction des demandes sont très longs (jusqu’à 18 mois d’attente) ; les plans de réponses sont inadaptés occasionnant de très lourds restes à charge et 80 % des évaluations de situation se font sans rencontre avec la personne concernée.

    • L’accessibilité :

    L’accompagnement et le portage politique ont fait défaut à la mise en accessibilité des établissements recevant du public et des transports en commun et aujourd’hui nous assistons à un détricotage inacceptable d’un autre principe fondamental de la loi « handicap  » de 2005 : l’accessibilité.

    L’APF tient à rappeler que l’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975 et que la loi de 2005 venait renforcer cette obligation en imposant le délai du 1er janvier 2015. Aujourd’hui, les délais supplémentaires proposés et la souplesse éhontée du nouveau dispositif, faisant la part belle aux possibilités de dérogations, sont des signaux forts envoyés vers un abandon de la mise en accessibilité de la France. L’APF dénonce ce retour en arrière inadmissible et appelle les Parlementaires à ne pas ratifier, en l’état, l’Ordonnance sur l’accessibilité qui leur sera présentée prochainement par le Gouvernement.

    L’esprit de la loi « handicap » du 11 février 2005 doit continuer à vivre. Néanmoins, cette loi ne peut plus être le seul repère pour une politique du handicap juste et ambitieuse.

    Aujourd’hui nombreuses personnes en situation de handicap se trouvent en situation de précarité grandissante avec des ressources inférieures au seuil de pauvreté. Parias de la société, elles ne veulent plus demeurer des citoyens de seconde zone faute de pouvoir accéder à leurs droits, faute de pouvoir se déplacer, faute de bénéficier de ressources décentes …

     

    Pour que cela cesse, le 11 Février, Personnes en situation de handicap, personnes à mobilité réduites et personnes valides solidaires … Tous ensemble … Mobilisons-nous !

    Rendez-vous à la délégation départementale à partir de 10 h 30 … prévoyez votre pique-nique pour midi … nous serons de retour à 17 h 30 à la délégation.

    La forme de mobilisation choisie nous permettra de nous mettre au chaud régulièrement !

    Merci de nous faire connaître votre participation

    Infos – Contacts :

    Pascal VINCENS – 06 33 01 63 06

     

  • Opération remise des cercueils de l'accessibilité aux parlementaires du 31 !

    1920367_898707746819842_62188883189119865_n.jpgUne équipe de bénévole et d'acteurs du théâtre forum de l'APF en Haute Garonne, sous la houlette de Sophie LOMBARD, sont allés lundi interpeller une partie de nos parlementaires Haut Garonnais :

    Ce happening ludique a commencé lundi 15 décembre et se poursuivra.

    Le communiqué de presse :

    Un cercueil pour nos parlementaires !

    « Allez-vous enterrer l’Accessibilité de notre pays ? » C’est la formule un tantinet provocatrice qui ornera les cercueils que les adhérents de l’Association des Paralysés de France remettront à compter du lundi 15 décembre aux parlementaires haut-garonnais.

    Depuis le 26 Septembre 2014 et l’ordonnance gouvernementale instituant les Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP), la colère ne cesse en effet de grimper chez toutes les Personnes à Mobilité Réduite (PMR) : les personnes en situation de handicap, les personnes âgées, les parents avec poussettes, les familles nombreuses, les cyclistes, les voyageurs avec bagages, les livreurs … etc.

    Et les raisons de la  colère sont multiples :

    -          En revenant par l’ordonnance sur la loi du 11 Février 2005 c’est la deuxième loi inappliquée dans notre pays après  celle du 30 Juin 1975. L’accessibilité attend depuis 40 ans ! Et le gouvernement propose qu’elle attende encore …

    -          L’ordonnance du 26 Septembre 2014 ne respecte pas la Convention internationale relative aux Droits des personnes handicapées en faisant fallacieusement régresser ce Droit fondamental qu’est la liberté d’aller et de venir.

    -          Contrairement aux affirmations du Gouvernement, ce texte ne permettra pas de parvenir à l'horizon 2025 au niveau minimum d'accessibilité requis, et les renoncements face aux objectifs tracés par la Loi sont tels que le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées a été amené à lui opposer un avis défavorable.

    Initialement les Agendas d'Accessibilité Programmée (Ad’AP) constituaient une initiative de bon sens dans la mesure où ils devaient décrire les modalités du processus de mise en accessibilité du cadre bâti existant. Non seulement la demande des Associations de voir les échéances resserrées n'a pas été honorée, mais tout au contraire toute une série de dispositions vont aggraver les situations de plusieurs millions de nos concitoyens.

    Aujourd’hui les personnes en situation de handicap, les personnes à mobilité réduite vont demeurer des citoyens de seconde zone faute de pouvoir se déplacer !

    Mais une dernière opportunité de faire en sorte que cette désastreuse ordonnance ne soit pas mise en œuvre existe. Le gouvernement doit en effet faire ratifier celle-ci par les parlementaires. C’est donc vers eux que nous avons décidé de nous tourner en organisant une tournée de leur permanence afin de les interpeller sur leur responsabilité dans ce dossier et d’exiger d’eux qu’ils refusent de ratifier l’ordonnance du 26 Septembre 2014.

    Lundi 15 Septembre, nous nous rendrons :

    -          A la permanence de Monsieur Gérard BAPT, 5, rue Pierrette Louin, Résidence l'Aiglon, Appt D6, Rdc, 31200 TOULOUSE à 11 h 30

    -          A celle de Madame Laurence ARRIBAGE, 16, rue Fermat 31000 Toulouse à 14 h 15.

    -         A celle de Madame  Catherine LEMORTON, 47 bis, boulevard de Strasbourg 31100 TOULOUSE à 15 h 15.

    L’Association des Paralysés de France invite tous ceux et celles qui sont choqués de voir la manière dont notre gouvernement entend traiter les personnes en situation de handicap, les personnes à mobilité réduite à interpeller leurs députés à leur tour en se connectant au site :  accedercestexister.fr

    Contact presse

    Sophie FRILLEY-MICHEL 06 80 04 45 13

    Pascal VINCENS 06 33 01 63 06

     

    Le film de l'opération :

    Les photos :

    10407823_898707656819851_7354732026310498324_n.jpg10806208_898619693495314_786768654892087624_n.jpg10645087_898612820162668_2325661672491667783_n.jpg

     

  • Accéder, c'est exister ! Interpellez vos député(e)s pour exiger une France accessible à tous !

    L’Association des Paralysés de France invite tous les citoyens à interpeller leurs député(e)s pour empêcher le recul du gouvernement sur l’accessibilité et garantir le respect de la liberté fondamentale d’aller et venir. L’accès au cadre bâti et aux transports est un enjeu essentiel pour notre société, demandez à vos député(e)s de refuser de ratifier l’Ordonnance sur l’accessibilité du 26 septembre 2014 qui doit être présentée au parlement dans les prochaines semaines.

    Vous souhaitez écrire à votre député-e-, cliquez sur ce lien : http://accedercestexister.fr/

     

    Banniere_Accedercestexister.jpg

     

  • Communiqué : mobilisation Ile sur Tet (66) 8 déc 14 manif colère contre Mmes TOURAINE et NEUVILLE

    Accessibilité au cadre de vie ET A LA SANTE :

    Exigeons la liberté de circulation et d’accès aux soins !

    Après 40 ans d'attente (loi de 1975) et alors que la loi de 2005 « pour l'égalité des droits et des chances la participation et la citoyenneté des personnes handicapés » instaurait le principe de l'accessibilité universelle pour 2015, François Hollande et son gouvernement détricote la loi en reportant cette obligation aux calendes grecques...

    Comme partout en France, aujourd'hui et demain, nous refusons l’Ordonnance sur l’accessibilité publiée le 27 septembre 2014 au Journal Officiel.

    Cette Ordonnance constitue un grave recul au regard des ambitions initiales de la loi du 11 février 2005 et est contraire à la convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées.

    Nous dénonçons les délais supplémentaires envisagés pour concrétiser l’accessibilité : 3, 6, 9 ans et plus. C’est inacceptable. Nous refusons la souplesse du dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) qui incite au laissez-faire, la faiblesse des sanctions proposées, l’absence d’obligation du dépôt des Ad’AP pour les transports, la part trop belle donnée aux « difficultés financières » (alors que plusieurs dispositifs d’aides et de prêts existent) et l’ajout de nouveaux motifs de dérogation ! 

    En résumé, un blanc-seing donné à ceux qui ne font RIEN ! La liberté d’aller et venir est un droit fondamental qui reste formel et n’est toujours pas concrétisé.

    Des millions de citoyens concernés par les questions d’accessibilité et de conception universelle (personnes en situation de handicap temporaire ou permanente, personnes âgées, usagers des transports, familles, manutentionnaires,  …) ont été trahis au regard des engagements du président de la République et du gouvernement.

     

    Nous dénonçons publiquement l’instrumentalisation des associations dans le cadre de la « soi-disant » concertation nationale engagée au dernier trimestre 2013 à l’initiative du gouvernement, durant laquelle, pourtant, nous n’avons cessé d’exprimer notre opposition aux propositions présentées et de refuser tout « compromis » contraire au principe de l’accessibilité universelle.

     

    Après deux lois et plus de 40 ans d’immobilisme, ce gouvernement  renie la loi de 2005 et cède honteusement aux lobbies (promoteurs, collectivités, autorités organisatrices des transports, ordres professionnels : médecins, avocats, architectes, etc. …)

     

    CA SUFFIT !!

    Nous n’attendrons pas 10 ans de plus !

     

                Nous sommes en colère et nous l’exprimons publiquement !

     

    Nous demandons à tous les citoyens, aux élus de la République, à toutes les organisations associatives, syndicales, professionnelles de se mobiliser pour une société accessible à tous. Notre combat est celui de tous pour une société du « vivre ensemble ».

     

    NON à la ratification de l’Ordonnance en l’état :
    le gouvernement doit revoir sa copie.

    OUI – avec tous ceux concernés - pour une société accessible à tous !

     

    Voilà pourquoi nous sommes ici aujourd’hui mobilisés pour faire entendre à nos responsables politiques notre refus pur et simple de demeurer encore des citoyens de seconde zone.

    Mesdames TOURAINE et NEUVILLE,

    Nous exigeons de pouvoir nous déplacer et nous soigner librement !

    Nous exigeons que ce droit fondamental d’aller et venir ne nous soit plus nié !

     

    En effet comment accéder aux soins alors que l’ordonnance gouvernementale :

    - permet la rupture de la chaîne de déplacement promise par la loi de 2005,

    - alors qu’elle autorise les jeunes médecins à s’installer dans des cabinets inaccessibles et les plus anciens à rester dans des cabinets inaccessibles, sans tenter d’y remédier,

    - alors que rien n’est prévu en matière de transports sanitaires adaptés notamment pour les personnes en fauteuil roulant,

    - et que rien n’est prévu pour adapter le matériel médical aux besoins des personnes à mobilité réduite (tables d’examens, appareils de mammographie, scanner et IRM, aménagement des salles d’examen ophtalmologique, etc.…)

    - Ignore l’importance et l’interdépendance de l’accessibilité et de la compensation dans «l’équation» santé…Lesquels conditionnent la bonne santé (tant du point de vue de l’accès aux lieux de soins etc que du point de vue de la compensation individualisée à hauteur des besoins qui participe à un bon état de santé tant sur le plan physique que moral).

     

    N’avons-nous comme unique droit que celui de payer des impôts et taxes sans jamais

    pouvoir exiger que ceux-ci soient mis au service de l’accessibilité de notre pays

    pour tous ceux et celles qui en sont privés ?

     

    Dans la 5ème puissance économique mondiale, si le gouvernement ne trouve pas l'argent pour rendre la France accessible, il peut mettre fin aux cadeaux fiscaux faits aux plus gros contribuables et aux plus grosses entreprises... QUESTIONS de CHOIX POLITIQUES !!!

     

    Contacts 

     Odile MAURIN – APF 31 – 06 68 96 93 56

    Anne-Marie NUNES – APF 32 - 06 32 73 59 76

    http://www.necoutezpasleslobbies.org/

     

    Interpellez vos député(e)s pour exiger une France accessible à tous !

    En écrivant à votre député-e- sur : http://accedercestexister.fr/

    Télécharger le communiqué

  • La Colère monte : acte 2 ! Exigeons des parlementaires un refus de l'ordonnance du 26 Septembre.

     Chers amis,

     Voici une semaine nous nous mobilisons en nombre pour manifester notre colère face à un nouveau et inadmissible recul de la mise en accessibilité de notre pays.

     Notre colère doit maintenant trouver un prolongement dans une action déterminée de chacune et de chacun d'entre nous !

     Comme vous l'avez compris, ce sont les députés et les sénateurs qui auront désormais à se prononcer sur la ratification de l'Ordonnance du 26 Septembre.

     Ensemble exigeons d'eux qu'ils ne ratifient pas ce texte !

     Pour ce faire c'est très simple. Nous vous proposons deux modèles de courriers selon que vous êtes en situation de handicap (ou à mobilité réduite) ou valide.

    Dans le modèle il ne vous reste plus qu'à personnaliser les parties en rouge.

    Nous vous proposons d'adresser à votre député et à votre sénateur ce courrier en envoyant une copie à l'APF.

    Vous pouvez le faire par courrier postal ou par mail. Nous vous joignons les coordonnées des députés et sénateurs de la Haute Garonne.

     N'hésitez pas aussi à aller à leur rencontre, à passer à leur permanence ou à leur bureau afin de leur faire savoir que nous sommes en colère.

     N'hésitez pas encore à mobiliser autour de vous tous vos réseaux d'amis afin qu'ils agissent avec vous.

     La colère monte ! Oui à un France accessible pour toutes et tous ! Et pas aux calendes grecques !

     Nous restons à votre disposition pour plus d’informations.

     Odile au 06 68 96 93 56

    Pascal au 06 33 01 63 06

     



    APF31_141201_Lettre aux parlementaires Personne valide.docx

    APF31_141201_lettre PMR aux parlementaires_Non

     APF31_141201_liste et coord des députés et sénateurs de Haute-Garonne.docx

     

  • Suites médias : occupation de la cité administrative à Toulouse par le collectif régional pour une France accessible à tous !

    image.jpeg 

    Après un suspens de 10 jours avec le teaser envoyé au médias : « J-10, J-9, …., J-1 : la colère monte ! », et le RDV donné aux militants du collectif régional à Compans Caffarelli, la destination finale a été dévoilée. Après que 6 militants aient bloqué l’accès à la cité administrative par le parking (blocage barrière en position ouverte) et l’accès aux bâtiments des impôts et de la DDT (direction des territoire en charge de l’accessibilité), le cortège venant de Compans, suivis par la police et les services de renseignements, a pu investir les lieux.

    Occupation calme, pacifique, sans casse, sans empêcher l’entrée du public ni le travail des agents, mais occupation qui a duré !  Sur la durée, une cinquantaine de personnes mobilisées ! Personnes handicapées et leurs familles, avec tout type de handicap, mais aussi personnes âgées, familles, parents d'élèves, cyclistes, valides solidaires,…

    Colère des manifestants ! Qui assurent que les prochains mouvements seront moins gentils si le gouvernement ne recule pas et si les parlementaires ne s’opposent pas à la ratification de l’ordonnance qui va priver encore pour longtemps les personnes à mobilité réduite de la liberté fondamentale de déplacement et de participation à la vie en société.

    Rencontre d'une délégation avec le directeur de la DDT, DDT à qui il est reproché d'avoir pendant un an fait de l'obstruction aux demandes des associations. Demandes relatives à la liste des communes et intercommunalités qui n'ont pas rempli leurs obligations en matière de concertation et de diagnostics, pourtant obligatoires depuis 2009 au plus tard.

    IMG_2430.JPG

     

    Puis à l'heure de la fermeture de la cité administrative, et malgré les pressions de la police menaçant tour à tour de nous évacuer, ou de nous enfermer dans les locaux, un groupe de plus d'une vingtaine de militants est resté dans le hall de la DDT.

    Réclamant pour cesser l'occupation un appel de la ministre de la santé et des affaires sociales, Marisol TOURAINE, ou de la secrétaire d'État en charge des personnes handicapées, Ségolène NEUVILLE. Puis menace de coupure de la lumière à 19 heures, mais non effective finalement.

    Puis négociations téléphoniques et appels du directeur du cabinet du Préfet. Pour finalement libérer les lieux, après un repas partagé, et après l'information d'une invitation du président de l'APF à l'Élysée le mercredi 26 novembre.

    Maintenant, le collectif va se tourner vers les parlementaires pour les convaincre de ne pas ratifier l'ordonnance sur l'accessibilité. Et tant que cette revendication essentielle ne sera pas satisfaite, la colère montera, les actions se durciront !

     

    Téléchargez

    Le communiqué de presse

    Le tract

     

    Suites médias :

    24/11 : LeParisen.fr : Toulouse : des handicapés occupent des bureaux administratifs

    http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/toulouse-des-handicapes-occupent-des-bureaux-administratifs-24-11-2014-4319005.php

    24/11 : France 3 Midi-Pyrénées : Les associations pour "l'accessibilité au cadre de vie" occupent un hall administratif à Toulouse

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/2014/11/24/les-associations-pour-l-accessibilite-au-cadre-de-vie-occupent-un-hall-administratif-toulouse-599068.html

    24/11 : TéléToulouse.fr : Mobilisation symbolique de l’APF 31 pour l’accessibilité

    http://www.dailymotion.com/video/x2b2hfk_mobilisation-symbolique-de-l-apf-31-pour-l-accessibilite_news?utm_source=alert&utm_medium=notifications&utm_campaign=subscriptiondigestusers

    24/11 : 20minutes.fr : Toulouse: Handicapés, ils manifestent pour l'application de la loi sur l'accessibilité

    http://www.20minutes.fr/toulouse/1487219-20141124-toulouse-handicapes-manifestent-application-loi-accessibilite

    24/11 : Voix du Midi.fr : La Cité administrative de Toulouse occupée par les assos de soutien au handicap

    http://www.voixdumidi.fr/la-cite-administrative-de-toulouse-occupee-par-les-assos-de-soutien-au-handicap-68426.html 

    24/11 : Tarbes ville : Toulouse : des handicapés occupent des bureaux administratifs http://tarbes.ville.orange.fr/actu/region/toulouse-des-handicapes-occupent-des-bureaux-administratifs-97301.html  

    25/11 : Radio France bleu Toulouse : journal de 7h : interview Sophie Lombard : cliquer ci-dessous
    podcast

    http://www.francebleu.fr/station/france-bleu-toulouse

    25/11 : Ladepeche.fr : Les handicapés se battent pour le droit à l'accessibilité

    http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/25/1998211-les-handicapes-se-battent-pour-le-droit-a-l-accessibilite.html

    25/11 : FaireFace.fr : Manifestations contre la « politique de non accessibilité » du gouvernement

     http://faire-face.fr/2014/11/25/manifestations-accessibilite-gouvernement/

    25/11 : Handicap.fr : Report accessibilité : la France manifeste !

    http://informations.handicap.fr/art-manifestation-accessibilite-853-7332.php

    25/11 : LaGazette.fr : Toulouse : des handicapés occupent des bureaux administratifs

    http://www.lagazettedescommunes.com/297316/toulouse-des-handicapes-occupent-des-bureaux-administratifs/

    25/11 : Gazettesantesocial.fr : Accessibilité : des handicapés ont occupé des bureaux administratifs à Toulouse

    http://www.gazette-sante-social.fr/15403/accessibilite-des-handicapes-ont-occupe-des-bureaux-administratifs-a-toulouse

    25/11 : ToulouseInfos.fr : Accessibilité : Les handicapés occupent la Cité administrative de Toulouse

     http://www.toulouseinfos.fr/actualites/18788-accessibilite-les-handicapes-occupent-cite-administrative-toulouse.html

    25/11 : VivreFM.fr : Accessibilité : Les personnes handicapées manifestent partout en France

    http://www.vivrefm.com/infos/lire/2354/accessibilite-les-personnes-handicapees-manifestent-partout-en-france

    25/11 : ToulouseNews.fr : Accessibilité : Les handicapés occupent la Cité administrative de Toulouse

    http://www.toulousenews.fr/article.Accessibilite-Les-handicapes-occupent-la-Cite-administrative-de-Toulouse.121744.tlse

    25/11 : Toulousebouge.com : Les handicapés se battent pour le droit à l'accessibilité

    http://www.toulousebouge.com/actualites-locales/la-depeche/61899-les-handicapes-se-battent-pour-le-droit-a-l-accessibilite.html

    25/11 : scoop.it APF : suites des manifs nationales

    http://www.scoop.it/t/liberteegaliteaccessibilite

     Album photos :

     

  • POUR DES FRANÇAIS SOLIDAIRES D’UNE FRANCE ACCESSIBLE ! Opération Péage gratuit au sud de Toulouse le 26 juillet !

    Pour des Français solidaires d’une France accessible !

    Les associations de personnes à mobilité réduite

    de Midi-Pyrénées se mobilisent :

    Opération Péage gratuit au sud de Toulouse le 26 juillet !

    Parce que de nombreux citoyens sont sur la route des vacances, libres de se déplacer,

    alors que d’autres, les personnes à mobilité réduite, sont encore durablement interdites d’aller et venir librement ;

    Parce que l'accessibilité de nos villes et campagnes, des transports  , du logement, de la mairie, des écoles, des lieux de travail et de vacances, del'hôpital, des commerces, des médecins, des cinémas, des théâtres... ça nous concerne tous un jour ou lautre au cours dune vie ;

    Parce que la liberté de déplacement est une liberté fondamentale ;

    Parce que le droit de participer à la vie sociale ne se mendie pas ;

    Parce que nous refusons d'être des individus de troisième zone ;

     

    Les associations de personnes à mobilité réduite de Midi-Pyrénées organisent donc une action pour sensibiliser les Français à l’accessibilité.

     

    OPERATION PEAGE GRATUIT au Palays (A61 sud de Toulouse)
    15h précise le 26 JUILLET 2014

    RDV au parking situé juste après la gare de péage du Palays (31) sur l’A61, en venant de Carcassonne et Montpellier et en direction de Toulouse et Bordeaux à 15h précise, le samedi 26 juillet 2014.

    Accessibilité : Les raisons de la colère


    Après 40 ans d'attente (loi de 1975), et alors que la loi de 2005 « pour l'égalité des droits, des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » instaurait le principe de l'accessibilité universelle pour 2015, François Hollande et son gouvernement détricotent la loi en reportant cette obligation aux calendes grecques...


    Le projet d’Ordonnance sur l’accessibilité et les textes réglementaires afférents constituent bien plus qu’un report conditionné de l’échéance légale du 1er janvier 2015, puisqu’ils prévoient notamment des reculs importants par rapport à l’ambition initiale de la loi du 11 février 2005.

    Malgré les 227 000 signataires de la pétition APF avec Philippe CROIZON www.change.org/accessibilité , le site www.necoutezpasleslobbies.org, l’avis et la motion du CNCPH  du 11 mars, la réussite de l’appel des 100 de l’APF le 13 mai dernier à Paris, les multiples manifestations et actions locales, les nombreux rendez-vous ministériels et avec les branches professionnelles, les communiqués de presse, les claquages de porte du ministère, le Gouvernement semble maintenir coûte que coûte un projet d’Ordonnance particulièrement sombre qu’il tente de faire passer en force en profitant de la torpeur estivale.


    Les motifs de courroux dans les projets d’Ordonnance et de textes réglementaires :

    L’avis du CNCPH, qui figure en pièce jointe, détaille les nombreux motifs qui provoquent notre colère. Pour tenter de faire une synthèse, nous pourrions en distinguer plusieurs catégories :
    - Un dispositif beaucoup trop souple,
    et ce au mépris du constat de 2 lois inappliquées en l’espace de 40 ans.
    - La prolongation sine die du dépôt des ADAP  :
    Les dispositions actuelles du projet d’Ordonnance ne respectent pas l’esprit et la lettre de la loi d’habilitation avec la possibilité de reporter sine die un dépôt d’ADAP. Faudra-t-il attendre 2030, 2040, voire 2050 pour enfin avoir une simple boulangerie accessible ?
    - Les délais envisagés jusqu’à 10 années supplémentaires pour concrétiser une continuité de la chaîne de déplacement
    entre le cadre bâti, les transports publics, la voirie et les espaces publics – objectif initial de la loi du 11 février 2005 – sont inenvisageables après 40 ans d’attente pour une réelle liberté d’aller et de venir, droit constitutionnel fondamental.
    - L’introduction d’un 4ème motif de dérogation pour les ERP (Établissement Recevant du Public)
    avec un simple refus d’une copropriété pour exonérer les professions libérales de se rendre accessibles ! Non seulement ce 4ème motif est inutile car les 3 motifs de dérogation déjà existants suffisaient amplement et répondaient au cas des copropriétés, mais en plus il n’existe aucune demande de fournir un avis argumenté et justifié de la part d’une assemblée de copropriétaires.
    - « L’enterrement de 1ère classe » (Avis du CNCPH) que le projet d’Ordonnance fait subir à l’ambition initiale de la loi en matière de transports !
    Désormais, le Gouvernement envisage que seuls les points d’arrêts considérés comme « prioritaires » selon des critères réglementaires très lâches, deviennent accessibles. Selon la loi du 11 février 2005, tous les services de transport devaient être accessibles, sauf cas d’impossibilité technique avérée pour un ou plusieurs points d’arrêts ; tel était le principe. Avec le projet actuel, il se pourrait par exemple que seuls 3 à 4 arrêts sur plus d’une vingtaine soient accessibles. Peut-on encore parler raisonnablement de liberté d’aller et de venir ?
    - L’apparition de reculs réglementaires qui ne respectent pas les paroles des associations
    (parmi de nombreux exemples détaillés dans l’avis du CNCPH : pose de plate-forme élévatrice sans dérogation). Avec un projet de recul des normes d’accessibilité sans concertation avec les associations.
    - Une communication gouvernementale abusive en répétant systématiquement que les associations ont participé aux réunions de « concertation » et sont d’accord.
    « Concertation » n’est pas synonyme de « consensus ». Et l’APF ne s’est jamais privée de sa liberté de parole pour défendre la cause de l’accessibilité. Donc, cette méthode de communication gouvernementale consistant à faire croire que les associations étaient d’accord avec tous les aspects du dispositif, relève de purs abus de langage.

    Le Calendrier à venir : Les 29 et 31 juillet prochain, le Conseil d’Etat donnera son avis sur le projet d’Ordonnance. En Août, projet devant le Conseil des ministres. Publication de l’Ordonnance prévue pour la fin août ou septembre. A l’automne, projet de loi de ratification au Parlement afin d’officialiser ou de rejeter l’Ordonnance.

    Il est donc encore temps d’agir mais il y a urgence ! Devrons-nous recourir à des actions de plus en plus dures pour être enfin entendus ?

    Action menée par l’APF (Association des Paralysés de France), l’AFTC (Association des Familles de Traumatisés Crâniens), le GIHP (Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées), Act Up Sud-Ouest, le CSC (Connaitre les Syndromes Cérébelleux), la CORERPA (Conférence Régionale des Retraités et Personnes Âgées), l’URAF et l’UDAF 31 (Union Régionale et Départementale des Associations familiales), l’URIOPSS (Union Régionale Interfédérale des Œuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux),  

    Contacts presse :
    APF Odile MAURIN 06 68 96 93 56 et  Anne Marie NUNES 06 32 73 59 76

    L’avis du CNCPH du 10 juillet 2014 : téléchargez

    Le communiqué en PDF : téléchargez