Social - Emploi

  • Formation d'employé administratif et d'Accueil à Talence

     L’Institut d’Education Motrice (IEM) de Talence, géré par l’Association des Paralysés de France (APF), s’adresse à de jeunes déficients moteurs de 15 à 25 ans. Il propose, entre autres prestations : · Une formation conduisant au titre professionnel d’Employé Administratif et d’Accueil, de niveau V, en 1 an.

    Les bénéficiaires ce cette formation se voient proposer un accompagnement individualisé et pluridisciplinaire, dans le cadre d’un double objectif d’insertion sociale et professionnelle.

    Un suivi médical et paramédical (soins, kinésithérapie, ergothérapie, psychothérapie) et des activités éducatives, axées autour de l’apprentissage à la vie en autonomie, se déroulent en parallèle du parcours de formation.

    Les formules d’hébergement sont diverses et correspondent aux différents stades de l’acquisition des aptitudes nécessaires à la vie autonome (internat, semi-internat en appartement IEM, accompagnement spécialisé à domicile en appartement personnel).

    Vous trouverez ci-joint une présentation synthétique de la formation délivrée, dont la prochaine session débutera en septembre 2017.

    Chaque candidat sera reçu individuellement après examen préalable de son dossier. Notre Commission d’Admission se réunira fin mai 2016. Elle se prononcera au vu de la teneur de chaque candidature et sur notification d’orientation des Maisons Départementales des Personnes Handicapées.

    Plaquette de présentation : Plaquette formation Employé Administratif et Accueil.pdf

    Vous pouvez dès à présent candidater pour suivre ce parcours.

  • Vivre le handicap et la citoyenneté... quel cirque ! La CFDT vous donne rendez vous le 27 Novembre

    C’est sous ce titre accrocheur que la CFDT nous donne  rendez-vous, le vendredi 27 novembre prochain de 13 h 30 à 17 h à Toulouse, « Le jardin du Barry » 9, rue Gaston Ramon.

    La Loi du 11 février 2005, (toujours pas appliquée et repoussée de 10 ans), prévoyait de permettre une participation effective des personnes en situation de handicap à la vie sociale.

    Cela, grâce à l’organisation de la cité autour du principe de l’accessibilité généralisée, qu’il s’agisse de l’école, de l’emploi, des transports, des logements, de la culture et des loisirs. Une journée à laquelle l’APF ne pouvait que s’associer !

     

    Picto handicap visuel.jpgAccès audio : 
    podcast

    Lire la suite

  • 6ème Rencontres Toulouse Ville et Handicap - 6 au 19 Novembre

    Picto handicap visuel.jpg

     Accès Audio :

    podcast

     

    "Ensemble piétinons les préjugés", c'est le titre du rendez-vous annuel auquel vous convie la ville de Toulouse du 6 au 19 Novembre prochain.

    Cette sixième édition des rencontres Ville et Handicap sera l'occasion de nombreuses animations, débats, conférences autour du handicap. A noter pour cette édition 2015, le focus mis l'emploi des personnes en situation de handicap avec la mise en place d'un Adaptathon dédié à la recherche collective de solutions concrètes pour adapter l'entreprise au handicap.

    AfficheRencontreVilleHandicap2015.jpg

    Découvrez le programme de ces journées ICI

  • Baromètre de la compensation du handicap APF - Faire Face

    Lancement du baromètre de la compensation du handicap

    APF - Faire Face

     

    L'Association des paralysés de France et Faire Face lancent le baromètre de la compensation, un questionnaire en ligne permettant aux personnes bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap (PCH) d’évaluer leur compensation.

     Les résultats obtenus permettront d’évaluer le dispositif de la compensation du handicap en France, 10 ans après la concrétisation du droit à compensation via la loi handicap de 2005.

     

    voir la vidéo de présentation

     version audio podcast

    Lire la suite

  • Compensation du Handicap : étude espagnole avec un questionnaire sur la PCH

    QUESTIONNAIRE POUR LES PERSONNES BÉNÉFICIAIRES DU SERVICE D’AIDE À LA PERSONNE OU DE LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP

    Pch et moyens donnés.jpg
    Au sein de l’Université de Salamanque (Espagne), nous faisons une étude qui fait partie d’une thèse de doctorat intitulée « Aide à la Personne, Vie Autonome et Inclusion. Panorama dans certains pays de l’Union européenne ». Son objectif est de connaître la situation actuelle du droit des personnes handicapées à vivre de manière autonome et à être intégrées dans la Communauté (art.19 de CIDPH) dans certains  pays de l’Union européenne tels que l’Allemagne, la France et l’Espagne.


    Afin de pouvoir réaliser cette étude, nous sollicitons votre collaboration. Je vous prie de répondre aux questions ci-dessous sur vos opinions, impressions et expériences avec l’aide à la personne. Les données obtenues nous permettront de connaître la réalité vécue des personnes handicapées par rapport à leur autonomie, à leur autodétermination et à leur qualité de vie en Allemagne, en France et en Espagne.

    Merci de répondre et de rediffuser !

      https://docs.google.com/forms/d/115FPD6zfRVNWgp1JPDAlES2fOFDAlMgNEV4q_KkZJoY/viewform?c=0&w=1

     

    Version audio
    podcast

  • Campagne Touche pas à ma MDPH et pétition

    Menaces sur l'accès aux droits des personnes handicapées : l'APF lance la campagne "Touche pas à ma MDPH !"


    Touche pas ma MDPHÀ la veille des élections départementales et alors que le Sénat étudie actuellement le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement, l’APF tient à alerter sur les menaces qui pèsent, encore une fois, sur les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). En effet, ces dernières sont menacées dans ce projet de loi mais également localement du fait des pratiques de certains Conseils départementaux (ex Conseils généraux).
    Lire la suite sur Reflexe handicap :

    http://www.reflexe-handicap.org/archive/2015/03/17/menaces-sur-l-acces-aux-droits-des-personnes-handicapees-l-a-79331.html


    Pétition en ligne sur www.change.org/TouchePasAMaMDPH pour interpeller le président de la République et le Premier ministre et demander des MDPH renforcées et indépendantes pour pouvoir accomplir toutes  leurs missions ! 


    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

  • "Handi"citoyens aussi ? L’APF attend les engagements des candidats aux Départementales du 31 !

    apf départ.jpgRetrouvez toutes les infos sur nos 2 pages :

    Nos interpellations : "Handi" citoyen aussi ? l’APF attend les engagements des candidats aux Départementales 2015 du 31 !

    http://dd31.blogs.apf.asso.fr/handi-citoyen-aussi-elections-departementales-2015-dans31-engagements.html

    Les engagements des candidats : (au fur et à mesure des réponses)

    http://dd31.blogs.apf.asso.fr/reponses-et-engagements-des-candidats-aux-departementales-20.html

  • La MDPH de Vendée voit sa condamnation pour faute confirmée par la Cour Nationale !

    justice, MDPH, PCH

    Info APF de Vendée (85) :
    Nous relations en juin 2013 la condamnation de la MDPH de Vendée par le Tribunal des Pays de la Loire (TCI), pour faute ayant entraîné un préjudice moral et financier. Une première en France. C'est l'affaire nommée du souhait même des parents "Jurisprudence Jean-Marc"


    Retrouvez les articles et communiqués de presse de 2013 :
    Artcile 21/6/13 : La MDPH de Vendée condamnée pour faute, devra verser 15 000 € aux parents de Jean-Marc en réparation du préjudice subi
    http://dd85.blogs.apf.asso.fr/archive/2013/06/20/la-mdph-de-vendee-condamnee-pour-faute-par-le-tribunal-de-na.html
    http://dd85.blogs.apf.asso.fr/archive/2013/06/21/jurisprudence-jean-marc-reaction-de-thierry-craipeau-represe.html


    La décision du TCI ayant été contestée, c'est la Cour Nationale (CNITAAT) qui vient de rendre son jugement. Elle confirme la condamnation de la MDPH. Cette dernière devra verser 15 000 € aux parents de Jean-Marc, ainsi que 4 000 € au titre de l'article 700 du code de procédure civile.


    Dans un même temps, en réponse à un recours formé par les parents avec l'appui de l'APF, la Cour Nationale reconnait également le besoin de Jean-Marc à bénéficier de 23h d'aide humaine par jour, alors que la MDPH ne lui en accordait que 9h.

    Cette décision incompréhensible avait été confirmée par le TCI des Pays de la Loire en décembre 2011... Fort heureusement, la CNITAAT a procédé à une juste évaluation des besoins de ce jeune homme et lui a accordé 23h d'aide humaine par jour, avec effet rétroactif à la date de la décision initiale de la MDPH (1er janvier 2011)
    Bravo à l'équipe APF du 85 !

    En résumé, ne pas se décourager et se battre !

  • MANIF «CONTRE LA PRECARITE, POUR LA JUSTICE SOCIALE » 6 décembre Toulouse

    TU ES CHÔMEUR/SE ? SALARIE.E PRÉCAIRE ?
    INTERMITTENT.E ? INTÉRIMAIRE ?
    RETRAITE.E ? ÉTUDIANT.E ? PAUVRE ?
    MALADE ? HANDICAPE.E ?
    SANS LOGEMENT ou MAL LOGE.E ?
    ...
    ET TU EN AS MARRE ?!?
    LA MANIF «CONTRE LA PRÉCARITÉ,

    POUR LA JUSTICE SOCIALE »,
    EST POUR TOI…
    MOBILISONS-NOUS ENSEMBLE !

    Rendez-vous le SAMEDI 6 déc. à 14h30
    Place Esquirol à Toulouse


    (amène tes casseroles et tes boîtes de conserve vides, pour te faire entendre !!).

    arcours : Esquirol, Rue de Metz, Boulevard, Wilson, rue Lafayette, Square De Gaulle (jardin du Capitole)
    Les personnes à mobilité réduite qui ne pourraient faire tout ce trajet,  feraient le départ et nous rejoindraient à l'arrivée par un plus court circuit...

    A l'initiative de : CIP-MP, MNCP et Maison de chômeurs, TO7, Sud emploi Solidaires, CGT Pôle Emploi, SNU Pôle Emploi FSU, DAL31, AVS en colère 31 !, APF, Ni pauvres, ni soumis, Convergence des hôpitaux en lutte, Act Up sud-ouest, Sud santé sociaux, Sud culture Solidaires, le CRI 31, ATTAC Toulouse, Sud Collectivités territoriales 31, Union syndicale Solidaires 31, Fédération Syndicale Unitaire – FSU 31 (liste non définitive)

    Télécharger le tract

  • Tous et toutes à la Dèche sur Mer (Auch) contre pauvreté et précarité - 17- 18 juillet

    LaDeche2009.jpg

    Réagissons ! Agissons  ! STOP à la fabrique de la pauvreté !!!
    Nous devons toutes et tous pouvoir vivre dignement dans la 5ème puissance économique mondiale !

    Toutes et tous au camping la Dèche sur Mer
    Montez votre tente du 17 au 18 juillet
    Parking Lissagaray à AUCH

    Inauguration le 17 juillet à 12h30
    Pique nique, animations, concerts...

    Lire la suite : http://apf32.blogs.apf.asso.fr/archive/2014/07/09/bienvenu-e-s-a-la-deche-sur-mer-71440.html

  • Conférence sociale : la lutte contre le chômage des personnes en situation de handicap doit figurer dans les priorités !

    logo conf sociale.jpg

    Alors que la 3ème Grande Conférence Sociale pour l’emploi s’ouvre aujourd’hui, l’Association des paralysés de France (APF) rappelle que la lutte contre le chômage des personnes en situation de handicap doit constituer une priorité.

    En effet, l’association déplore le taux de chômage particulièrement élevé (22%) et l’aggravation du nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap (+ 80% entre 2008 et 2013). L’augmentation du chômage des personnes en situation de handicap est particulièrement inquiétante !

    L’APF demande également que les partenaires sociaux engagent des négociations interprofessionnelles pour les personnes éloignées de l’emploi, incluant les personnes en situation de handicap afin de permettre la sécurisation de l'accès et du maintien en emploi des personnes les plus vulnérables sur le marché du travail.

    Lire la suite : http://www.reflexe-handicap.org/archive/2014/07/07/conference-sociale-la-lutte-contre-le-chomage-des-personnes-71359.html

  • Mobilisations APF dans le GERS : venez participer !

     

    Mobilisation à Auch le 30 juin et 1er juillet pour le fonds de compensation attaqué : plus d'aides technique pour de nombreux handi !

    APF32_140622_CP mobilisation fonds compensat 30juin1juill14_1.jpg

    APF32_140622_CP mobilisation fonds compensat 30juin1juill14_2.jpg

     

    Personnes en situation de handicap, chômeurs, retraités, pauvres, précaires :
    Bienvenu-e-s à la Dèche Sur Mer !


    Certains se souviennent du jeudi 16 juillet 2009 où nous avions installé pour deux jours notre camping sur la place Lissagaray à Auch !
    Nous dénoncions les ressources trop faibles de millions de personnes en France. La situation n'est pas meilleure, bien au contraire...
    LA CRISE, « LEUR CRISE », laisse sur le bord de la route des millions de personnes, sans boulot, sans argent, sans logement, sans accès aux soins, sans, sans, sans...
    Le chômage ne cesse d'augmenter. Ceux qui ont encore un travail ont du mal à joindre les deux bouts. Les retraites stagnent. Le RSA c'est la misère...
    Pour des milliers de personnes en situation de handicap la situation n'est pas des plus enviable. Certes
    l'allocation adulte handicapé (AAH) a augmenté de 25% sous l'ère Sarkozy, sous la pression de l'APF et
    des 35 000 personnes handicapées et leurs familles qui ont défilé à Paris en 2008.
    Mais ce n'est pas suffisant ! Nous étions partis de tellement bas !
    Aujourd'hui, sous le règne de Hollande, il est annoncé une modeste augmentation de quelque 1% pour
    l'AAH en septembre et rien pour les pensions d'invalidité ! Ce que nous avions « gagné », nous sommes
    en train de le perdre aujourd'hui.
    Anne Marie NUNES

    La misère n'est pas une fatalité. Ensemble, refusons la misère dans la cinquième puissance économique mondiale !
    Toutes et tous mobilisons nous. Dénonçons ces situations intolérables !
    Toutes et tous au camping de la Dèche-sur-Mer
    Du jeudi 17 au vendredi 18 juillet
    Parking Lissagary Auch

  • PCH en Haute Garonne et informations sur le versement direct au prestataire d'aide à domicile ou le CESU préfinancé


    Les bénéficiaires de la PCH en Haute Garonne ont du recevoir un courrier RAR du Conseil Général leur demandant d’accepter (document à signer) le versement direct de la PCH au service prestataire d’aide à domicile. Et pour les CESU préfinancés, il n'est même pas question de donner son accord.

    Alors que j'avais bien rappelé à Mr SUC-MELLA, directeur de la MDPH, à l'occasion du dernier CDCPH (conseil départemental Consultatif des PH) que le Conseil Général n’avait pas le droit d’imposer le versement direct au prestataire de la PCH ni les CESU préfinancés, et qu’il devrait laisser le choix à l’usager.

    Malheureusement la rédaction du courrier  ne laisse pas vraiment le choix à l’usager.

    C'est pourquoi je rappelle aux adhérents et aux personnes concernées qu’ils restent libres de leur choix et ne sont pas obligés de signer et retourner le document. Et pour les CESU d'accepter cette modalité.

    Sachant que pour les CESU, l'usager qui les accepte devra quand même continuer à déclarer et payer séparément les charges sociales.

    Personnellement, je répondrai au courrier en inscrivant la mention suivante :

    « Je refuse que le CG verse la PCH directement au service prestataire d’aide à domicile, conformément aux articles L245-8 et R-245-68 du code de l'action sociale et des familles. »

    Pour le CESU, nous vous conseillons de faire une lettre RAR au CG indiquant :

    « Je refuse que le CG me verse la PCH en CESU préfinancés, et demande le maintiend uvirement sur mon compte, conformément aux articles L245-8 et R-245-68 du code de l'action sociale et des familles. »


    Néanmoins cette solution de CESU préfinancé ou du versement direct au prestataire peut convenir à certains usagers, notamment ceux qui ont du mal à gérer des sommes importantes sur leur compte, ou qui veulent simplifier le contrôle d’effectivité. Il ne s’agit pas d’inciter tout le monde à refuser ces nouvelles modalités, mais il faut s’assurer que les gens soient d’accord et qu’ils puissent aussi changer d’avis et revenir au versement direct.

    Quant aux « menaces » d’un contrôle d’effectivité mensuel ou trimestriel, il sera difficile à défendre sur le plan juridique par le CG, alors que jusqu'à maintenant ce contrôle était annuel. Les usagers ne doivent donc pas avoir peur de faire leurs propres choix. L’avis du service juridique de l’APF a été pris sur ces questions.

    N'hésitez pas à nous solliciter et nous prévenir si vous subissez des pressions pour accepter une solution qui ne vous conviendrait pas.

    Odile MAURIN
    Représentante Départementale de l'APF en Haute Garonne
    Vice-présidente du CDCPH 31, membre de la CMEX 31 et de la CDAPH 31

  • CP : Plan d’économies : Un plan qui aggrave qui aggrave la précarité des personnes en situation de handicap !

    Le jeudi 17 avril 2014
    COMMUNIQUE DE PRESSE

    PLAN D’ECONOMIES DE 50 MILLIARDS D’EUROS
    Un plan qui aggrave la précarité des personnes en situation de handicap !


    L’Association des paralysés de France (APF) déplore les annonces faites hier par le
    Premier ministre dans le cadre du plan d’économies de 50 milliards d’euros, qui impactent
    les ressources, déjà faibles, des personnes en situation de handicap !


    Si l’AAH (allocation adulte handicapé) n’est pas gelée, elle n’en reste pas moins largement
    sous le seuil de pauvreté ! Et une augmentation du niveau de l’inflation ne constitue en
    aucun cas une amélioration du pouvoir d’achat des personnes en situation de handicap !
    Quant aux pensions d’invalidité, elles sont purement et simplement gelées jusqu’en octobre 2015, soit une perte sèche de pouvoir d’achat pour les nombreuses personnes en situation de handicap qui en bénéficient !


    L’APF demande au Premier ministre que les pensions d’invalidité et les retraites les plus
    faibles ne soient pas gelées et qu’une réponse concrète et durable à la précarité des
    personnes en situation de handicap soit apportée dans le cadre de la mission de François
    Chérèque sur la pauvreté.


    L’association rappelle qu’elle demande la création d’un revenu égal au montant du SMIC
    brut et soumis à cotisations pour toutes les personnes ne pouvant pas ou plus travailler.
    L’APF rappelle que les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidantes et ne pouvant pas ou plus travailler sont déjà soumises à de nombreux frais supplémentaires - forfait hospitalier, franchises médicales, fiscalisation des indemnités accident du travail, déremboursement de certains médicaments, hausse du coût des mutuelles, inflation. Geler les pensions d’invalidités et les retraites sous le seuil de pauvreté et indexer l’AAH sur le niveau de l’inflation, c’est maintenir ces personnes sous le seuil de pauvreté, voire aggraver la situation de précarité de certaines !


    Ainsi, l’APF demande que les pensions d’invalidité des personnes bénéficiaires de l’ASI (allocation supplémentaire d’invalidité qui concerne les personnes ayant une pension d’invalidité en-dessous de l’AHH) ne soient pas gelées, ainsi que les retraites et pensions d’invalidités en dessous du seuil de pauvreté.


    L’association rappelle que les pensions d’invalidité et les retraites sont déjà gelées depuis avril 2013 et soumises pour la plupart d’entre elles, à une nouvelle taxe, la CASA (contribution de solidarité pour l’autonomie) depuis début 2013 !


    Aujourd’hui, cette question de la précarité des personnes en situation de handicap ne peut plus être évincée par le Premier ministre et son gouvernement. Les récents chiffres concernant le taux de chômage des personnes en situation de handicap (+100% de travailleurs handicapés au chômage depuis 2007), les très faibles ressources des personnes ne pouvant pas ou plus travailler en raison de leur handicap ou de leur état de santé, les restes à charge des frais de santé et de compensation doivent faire l’objet de réponses concrètes et adaptées, d’urgence !

    L’APF demande au Premier ministre de prendre en compte ces questions et de les inscrire
    dans l’agenda social ainsi que dans le cadre de la mission de lutte contre la pauvreté de
    François Chérèque afin d’apporter des propositions concrètes lors de la Conférence
    nationale du handicap de cet automne.

    Aucune raison économique ou budgétaire ne peut justifier l’indignité à l’égard des
    personnes les plus fragiles !


    L’APF rappelle qu’elle revendique, depuis de nombreuses années, la création d’un revenu
    d’existence au moins égal au montant du SMIC brut et soumis à cotisations pour toutes les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante ne pouvant pas ou plus travailler. Ce revenu doit être indépendant des ressources du conjoint, du concubin, de la personne avec laquelle un pacte civil de solidarité a été conclu, ou encore des personnes vivant sous le même toit, et ce, quel que soit le lieu de vie (domicile propre, établissement, chez un tiers).


    Contact presse :
    Evelyne Weymann : 01 40 78 56 59 – 06 89 74 97 37

  • Projet de loi sur l'égalité hommes-femmes

    Projet de loi sur l'égalité hommes-femmes : et si le législateur privait aussi de marchés publics les entreprises n'employant pas 6 % de travailleurs handicapés ?

    1296504353.jpg


    Pour lutter contre le chômage des personnes handicapées, les Parlementaires pourraient avoir la bonne idée de s’inspirer du projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, texte adopté par l’Assemblée nationale, en première lecture, ce mardi 28 janvier. 


    Il prévoit, entre autres, d’interdire l’accès aux marchés publics, aux délégations de service public et aux contrats de partenariats, aux entreprises ne respectant pas les dispositions sur l’égalité entre femmes et hommes, et notamment l’obligation faite aux sociétés de plus de 50 salariés d’engager une négociation en matière d’égalité professionnelle.

     

    Lire la suite

    maj-pf

  • Signature d'une convention cadre FEPEM - APF

    Signature d'une convention cadre FEPEM - APF : plus d'accompagnement pour les 70 000 particuliers employeurs en situation de handicap

    Paris, le 20 janvier 2014. L’Association des paralysés de France (APF) et la Fédération des Particuliers Employeurs de France (FEPEM) mutualisent leurs expertises au service des 70 000 particuliers employeurs en situation de handicap[1].

    Pour une meilleure inclusion des personnes en situation de handicap dans le cadre de leur vie à domicile et pour la défense de leurs droits de particuliers employeurs, l'APF et la FEPEM signent aujourd'hui une convention cadre autour de deux engagements communs :

    • L’accompagnement des particuliers employeurs en situation de handicap dans leur rôle d’employeur.

    Le mode mandataire permet à de nombreuses personnes en situation de handicap d’être sécurisées et accompagnées dans la mise en œuvre de leurs droits et devoirs d’employeurs.

    Cette convention entre l’APF et la FEPEM sera l’occasion de conforter les structures dans leurs activités et d’adapter des outils spécifiques liés à l’accompagnement des particuliers employeurs en situation de handicap. Cette action se déploiera notamment via Fédération Mandataires, fédération des services mandataires créée en 2004 avec la participation de la FEPEM pour l'accompagnement du secteur.


    • La défense des droits des particuliers employeurs en situation de handicap

    Membres du Conseil National Consultatif des Personnes handicapées (CNCPH), l’APF et la FEPEM souhaitent défendre le libre choix du mode de vie des personnes en situation de handicap et sensibiliser les pouvoirs publics aux besoins des particuliers employeurs en situation de handicap afin de leur permettre de mener une vie autonome à domicile.

    Signée pour deux ans, cette convention cadre fera l’objet de plans d’action annuels partagés et évalués pour préciser les modalités de développement des différentes actions.

    Contacts presse :

    FEPEM : Audrey PITON - apiton@fepem.fr - 06 24 58 05 05

    FEPEM : Benoît RAMOZZI - bramozzi@fepem.fr - 01 80 48 08 67

    APF : Evelyne Weymann - evelyne.weymann@apf.asso.fr - 01 40 78 56 59 - 06 89 74 97 37



    [1] Au premier trimestre 2013, étude de l’Observatoire FEPEM des emplois de la famille, à paraître.

    Télécharger le communiqué de presse

     

    maj-pf

  • Manif CISS Mutualité avec l'APF contre les forfaits abusifs de certaines cliniques

    Lundi 13 janvier, l'APF Haute Garonne était mobilisée devant la clinique Ambroise Paré, à Toulouse, à l'appel du CISS (Collectif Interassociatif Sur la Santé) et de la Mutualité Française contre le forfait de 9€ facturé par certaines cliniques de manière abusive. Et pour informer les patients de leur droit à refuser ce forfait, nouvel impôts sur la santé.

    Voir l'article de la Dépêche du Midi du 14/1 :

    http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/14/1793687-grogne-contre-le-forfait-abusif-de-la-clinique-pare.html

    et le reportage du journal 19/20 de France 3 Midi-Pyrénées du 13/1/14 : avancer à 5 mn 15 jusqu'à 7 mn :

    http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_midi_pyrenees_,95524607.html

    et le reportage sur France bleu Toulouse du 14/1/14 :

    http://www.francebleu.fr/infos/toulouse-la-croisade-de-la-mutualite-francaise-et-d-associations-d-usagers-contre-les-forfaits-medic-1182766

     

    extrait reportage France 3 :

    ciss,clinique,forfait

  • Décembre 2013 : sortie du rapport "Accès aux droits des personnes en situation de handicap en Haute-Garonne

    Rapport "Accès aux droits des personnes en situation de handicap en Haute-Garonne : analyse de l’évolution des taux d’accord et de refus de prestations en CDAPH 31 pour les personnes adultes en Haute-Garonne entre 2007 et 2013"

    Rapport réalisé à l’initiative du CIAH 31, Collectif Inter-Associatif Handicaps de la Haute-Garonne, en décembre 2013

    Par

    Odile MAURIN

    , Représentante Départementale de l'APF en Haute Garonne, membre de la CDAPH et de la COMEX en Haute-Garonne, Vice-Présidente du CDCPH 31

    Et Tristan SALORD, spécialiste Politiques publiques de la perte d'autonomie, formateur Métiers de l'intervention sociale, doctorant en sociologie - Laboratoire LISST-CERS - Université de Toulouse le Mirail - ancien membre de la Commission vie à domicile du CNCPH

    Ce rapport constitue une réponse aux demandes répétées des associations du CIAH 31 d’évaluation et d’objectivation de l'évolution des taux d'accord et de refus des prestations soumises à la CDAPH de la Haute-Garonne. En effet, les représentants associatifs, membres de la CDAPH 31 et du CIAH 31 ont le sentiment d'un durcissement des conditions d'accès à certaines prestations sans que, par ailleurs les rapports d’évaluation disponibles ne puissent ni infirmer ni confirmer un tel ressenti.

    Les données et les analyses présentées dans ce travail sont principalement issues de trois sources : les listings de travail de la CDAPH, les rapports annuels de la MDPH 31 et des données de comparaison nationale fournies par l’analyse et le dépouillement des rapports annuels de la CNSA.

    Le croisement de ces données laisse à penser, malgré les compléments d’information qu’il appelle, qu’il y a effectivement un recul clair des droits des personnes en situations de handicap dans l’aire géographique envisagée.


    Lire la suite et télécharger le rapport et sa synthèse :

    http://v2.handi-social.fr/ciah_2013.html

  • Tarifs électricité et gaz naturel

    Électricité et gaz : les tarifs sociaux ouverts à tous les allocataires de l’AAH

    2384249349.jpgTous les allocataires de l’AAH peuvent désormais bénéficier des tarifs sociaux de l’électricité et du gaz. Un décret du 15 novembre, paru samedi 18 novembre au Journal officiel, en application de la loi du 15 avril 2013, ouvre en effet ce dispositif aux ménages dont le revenu fiscal annuel de référence par part est inférieur à 2 175 €. L’allocation adulte handicapé et ses compléments d’allocation (majoration pour la vie autonome et complément de ressources) n’étant pas imposables, ses allocataires peuvent donc en bénéficier, sous réserve, bien évidemment, qu’ils ne perçoivent pas, par ailleurs, des revenus leur faisant dépasser ce plafond fiscal.

    Un coup de pouce de 100 € en moyenne pour l’électricité

    Lire l'intégralité de l'article sur le blog de faireFace.

  • RETRAITES

    Pas de retraite anticipée pour les travailleurs "seulement" reconnus handicapés

    117875002.jpgLe gouvernement et l’Assemblée nationale persistent et signent. Les députés ont adopté, mardi 26 novembre, en 2e lecture, le projet de loi réformant les retraites. Et confirmé l’exclusion des travailleurs ayant uniquement la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) du dispositif de retraite anticipée. Seuls pourront désormais y prétendre les personnes justifiant, pendant toute la durée d’assurance et toute la durée cotisée exigées, d’un taux d’incapacité au moins égal à 50 % (contre 80 % jusqu’alors). 

    Le gouvernement et les députés ont consenti à ce que le critère de la RQTH soit conservé pendant les deux prochaines années. Autrement dit, les personnes demandant leur retraite anticipée avant le 31 décembre 2015 pourront faire valoir leur RQTH ou leur taux d'incapacité supérieur à 50 %. Pour les demandes après cette date, seul sera pris en compte le taux d'incapacité supérieur à 50 %. Insuffisant pour l'APF qui dénonce « un grave recul social ». Le projet de loi va à nouveau être examiné par le Sénat, où il ne sera vraisemblablement pas adopté comme en première lecture. L’Assemblée, qui le réexaminera ensuite une troisième fois en décembre, aura le dernier mot.

    Franck Seuret - Photo DR. Source : blog FaireFace

  • FORMATION PROFESSIONNELLE

    Réforme de la formation professionnelle : Pour une prise en compte des besoins spécifiques des personnes en situation de handicap!

    Alors que les négociations sur la formation professionnelle sont en cours, l’Association des paralysés de France (APF) tient à rappeler que les besoins spécifiques des personnes en situation de handicap doivent être

     

    En effet, la formation professionnelle constitue un enjeu capital pour ces dernières, dans un contexte de fort taux de chômage (22%, soit le double du taux de chômage de la population générale) et alors que la majorité des personnes en situation de handicap (salariés et demandeurs d'emploi) ont un niveau de formation et de qualification plus faible que la moyenne des salariés.

     

    Ainsi, pour accroitre significativement l’accès, le maintien mais aussi l’évolution dans l’emploi des personnes en situation de handicap, l’APF a identifié plusieurs leviers à activer : prise en compte d'une majoration du compte personnel formation, mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle, intégration d'un droit à l'accompagnement nécessaire.

     

    L'association rappelle que l’enjeu de la formation concerne un million d'actifs handicapés dont 60% sont des actifs occupés et 40% en demande d’emploi.


    Pour lire la note entièrement du Communiqués et dossiers de presse de l'APF

    , veuillez cliquer ici

  • GUIDE HANDIPRATIQUE 2013


      L'annuaire Midi-Pyrénées du handicap



    Présentation des services et structures existants en Midi-Pyrénées au bénéfice des personnes en situation de handicap, qu'il s'agisse de structures de vie, de travail, de loisirs ou de sports.

    Cliquez sur l'image pour consulter la version en ligne (flip book)



    ou Télécharger le guide : HANDIPRATIQUE 2013

  • 7 & 8 novembre 2013 : Salon virtuel Talents Handicap National

    7 & 8 novembre 2013 : Salon virtuel Talents Handicap National

    Affiche A1_candidatweb.jpg

    Lire la suite

  • Handicap, comment vivre avec 790 € par mois ?

    Article du journal La Croix du 25/9/13 avec l'interview d'Odile MAURIN, Représentante Départementale de l'aPF en Haute Garonne

    http://www.la-croix.com/Ethique/Handicap-comment-vivre-avec-790-par-mois-2013-09-25-1025029

  • Article d'AltersEchos sur Rue et handicap signé Odile MAURIN

    AltersEchos_1309_article Rue et handicap de OM.jpg

  • RECRUTEMENT SERVICE CIVIQUE

    Service Civique.jpgLa Délégation de la Haute-Garonne de l’Association des Paralysés de France, recrute une personne en contrat de service civique

    Durée : du 1er octobre 2013 au 31 juillet 2014.

    Type de mission : en soutien à l'équipe de salariés, bénévoles et adhérents, participation et animation d'actions pour rompre l'isolement, étude de faisabilité et lancement de nouveaux projets dans le domaine de la solidarité, contribution à la réflexion pour promouvoir la mise en œuvre de nouveaux espaces de dialogue et de rencontre.

    Permis B obligatoire, dynamisme et sens du contact demandés

    Merci d’envoyer vos candidatures par mail dd.31@apf.asso.fr ou courrier : APF, 60 chemin du commandant Le Goff 31100 Toulouse. Contact : Marie Donnet,  05 34 50 85 50

     

    Marie Donnet - Responsable des actions d'intérêt collectif

    Association des Paralysés de France - Délégation de la Haute-Garonne

    Tél 05 34 50 85 56

  • Réforme des retraites : des mesures pour les travailleurs handicapés et les aidants

    retraite,retraite anticipée,pénibilité,réforme des retraites,aidants familiaux,parents

    La réforme des retraites, dévoilée mardi 27 août par Jean-Marc Ayrault, comporte plusieurs mesures en faveur des personnes handicapées et des aidants familiaux. Jusqu’alors,

    la possibilité de prendre sa retraite anticipée au taux plein, entre 55 et 59 ans, était ouverte, sous conditions de réunir une durée d’assurance minimale et de totaliser une certaine durée cotisée, aux personnes justifiant pendant toute la durée d’assurance et toute la durée cotisée exigées d’un taux d’incapacité au moins égal à 80 % ou de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Ce qui réduisait drastiquement le nombre de prétendants possible. « Afin de ne pas léser certains assurés, ce critère sera remplacé par l’abaissement à 50 % du taux d’incapacité permanente requis », précise le dossier de presse.


    Deuxième mesure pour les travailleurs en situation de handicap : l’âge auquel les assurés justifiant un taux d’incapacité permanente de 50 % pourront avoirautomatiquement accès à une pension à taux plein va être abaissé de 65 à 62 ans (contre 67 ans, dans le régime de droit commun).


    Pour lire la note entièrement de Franck Seuret de Faire Face, veuillez cliquer ici

  • Énergie : des propositions pour améliorer les tarifs sociaux

    Doubler les réductions accordées aux ménages les plus modestes et compléter le dispositif existant par un chèque énergie : voilà les principales propositions durapport sur les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz remis au gouvernement, le 17 juillet. Le nouveau ministre de l'énergie, Philippe Martin, a annoncé qu’il proposera « dès cet hiver », de « faire évoluer et simplifier le dispositif existant, qui peut se révéler injuste »« Tout en étant parfaitement conscient des exigences budgétaires qui sont les nôtres, la question de la revalorisation de l'aide devra être posée », a-t-il ajoutéSon objectif : permettre à huit millions de personnes de bénéficier des tarifs sociaux auxquels elles ont droit avant l’hiver 2013.

     

    De 90 à 180 € par mois, pour l'électricité


    Pour lire la note entièrement de Franck Seuret  de Faire Face , veuillez cliquer ici

  • Des CDI pour les auxiliaires de vie scolaire

    L’APF salue l’avancée vers une école inclusive.

    L’Association des paralysés de France (APF) se félicite de l’annonce du gouvernement de proposer un CDI aux auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui auront accompagné des élèves en situation de handicap durant 6 ans sous le statut d’assistant d’éducation. L’APF a toujours souhaité que les AVS soient placés sous la responsabilité de l’État et non sous la responsabilité des associations.


    L’association salue également la reconnaissance des spécificités liées à l’accompagnement des élèves en situation de handicap par la création d’un diplôme d’État, mais aussi l’engagement d’inscrire dans la formation de tous les futurs enseignants un module obligatoire concernant la prise en compte des besoins spécifiques des élèves en situation de handicap.


    Ces décisions marquent un tournant dans la politique du handicap et dénotent d’une volonté de mettre en place un système éducatif inclusif. Enfin, l’APF salue la concertation de qualité et le travail commun engagé entre les ministères et les associations sur ce sujet et espère que celui-ci se poursuivra afin de répondre, ensemble, aux questions soulevées par ces annonces.


    L’APF se bat depuis de nombreuses années pour garantir une éducation, une scolarité et une formation de qualité à tous les enfants et à tous les jeunes en situation de handicap. La question des AVS a souvent été source de difficultés pour les enfants en situation de handicap et leur famille : absence d’AVS au moment de la rentrée scolaire, précarité du statut, manque de formation, lacunes au niveau du suivi, etc. Il y a quelques années, il a été proposé aux associations d’employer directement des AVS, ce que l’APF a toujours refusé, considérant qu’il est de la responsabilité de l’État d’assumer ces fonctions. De même, l’APF a toujours affirmé qu’une école inclusive ne pouvait pas reposer sur les seuls AVS, mais passait forcément par la formation de toute la communauté éducative et la mise en place de modules obligatoires pour tous les futurs enseignants. Aujourd’hui ces messages semblent avoir été entendus par le gouvernement.

     

    Cependant, des interrogations subsistent : quel accompagnement durant le temps périscolaire ? Comment aboutir à un métier d’AVS à temps plein ? En outre, avec 8.000 recrutements supplémentaires à la rentrée la question des contrats aidés est toujours d’actualité alors, même si leur formation passe à 120h, comment ne pas aboutir à un accompagnement à deux vitesses ?

     

    Ces annonces ne seront mises en œuvre qu’à partir de la rentrée 2014 et il reste donc un an pour construire les réponses. L’APF reste donc vigilante et souhaite continuer le travail de concertation engagé avec les ministères afin de répondre au mieux aux besoins des enfants en situation de handicap et de leur famille.


    Source : http://presse.blogs.apf.asso.fr

  • Santiago caravane de l'accessibilité fait halte à Toulouse le 28 juillet

    IMG_1308.jpg
     
    La caravane de l'accessibilité à Toulouse le 28 juillet 2013 (12 jeunes handi dans des mobil dream tout terrain sur les chemins de St Jacques de Compostelle) avec débat sur l'insertion pro des TH avec Edouard Braine consul de France à Londres et organisateur de santiago, le représentant AGEFIPH, le DRH de DSi, la DRH de Sodexho, Nicole Dedebat et Gérard André pour la mairie de Toulouse et Tisseo, Hervé Garnier, secretaire national CFDT, Gregory Martin secretaire CFDT Midi-Pyrénées et Odile Maurin représentante départementale de l'APF 31