Le 24 Novembre, tous mobilisés avec nous pour l'Accessibilité !

L’accessibilité un combat qui ne fait que commencer !

Vous êtes peut-être  déjà au courant. L’APF est en colère ! Le gouvernement de notre pays vient en effet de repousser une nouvelle fois les échéances d’accessibilité de nos villes, de nos lieux de vie …

Un scandale ? Assurément. Cette plaisanterie (de mauvais goût) dure maintenant depuis 1975 et les mauvais élèves sont une nouvelle fois récompensés en obtenant des délais qui prolonge d’une décennie leur « jemenfoutisme » caractérisé.

Un mépris ? Certainement. Plus de 30 % de la population française se trouve à une période ou l’autre de sa vie en situation de Personne à Mobilité Réduite. En décidant ce nouveau report le gouvernement affiche ouvertement se moquer d’un français sur trois !

Une hérésie ? Oui encore. Alors que de toute part on nous annonce un vieillissement de la population, cette décision résonne comme une non-réponse à des besoins déjà bien réels et appelés demain à se développer encore.

Mais cette analyse ne saurait s’arrêter à faire porter sur les autres les raisons de ce nouveau recul. Après le vote de la loi de 2005 qu’avons-nous fait individuellement et collectivement pour s’assurer de la mise en œuvre de celle-ci ? Nous nous sommes engagés dans de nombreuses Commissions d’accessibilité. Dialogue, sensibilisation, traitement des dossiers de ceux qui en déposaient ont alors été au cœur de nos activités. Et nous avons contribué à de nombreuses avancées.

Mais force est aussi de constater que de nombreuses commissions n’ont jamais été créé ou ne fonctionnent pas correctement. Force est de constater que la volonté politique est bien souvent très faible autour de l’accessibilité. Force est de constater que les mauvais élèves (ceux qui n’ont rien fait) échappaient à nos actions.

Car pour qu’une loi soit appliquée il faut certes de la sensibilisation, de la collaboration, du dialogue mais il faut aussi un mouvement citoyen fort dénonçant ceux qui s’opposent à son application. Un mouvement qui réclame justice, y compris devant les tribunaux, afin de montrer à tous (pouvoirs publics, propriétaires d’établissement, lobbys) que notre détermination est sans faille. Nous nous sommes assoupis, ils nous ont endormis !

L’heure du réveil a sonné ! Trop c’est trop. Et si les ordonnances sont validées, il n’est pas trop tard pour apporter une réponse claire sur notre détermination à imposer l’accessibilité dans ce pays. Car si demain nous faisions condamner une ou deux villes de notre département pour non-respect de la loi 2005 les autres auraient tôt fait de prendre nos demandes un peu plus au sérieux.

L’heure du réveil a sonné ! L’heure d’exprimer notre colère. L’heure de dire publiquement et de façon visible que nous ne renoncerons pas à rendre notre pays accessible. Et il n’est pas trop tard. Les ordonnances gouvernementales doivent désormais être ratifiées par nos députés. Ils ont pour cela jusqu’au 27 Février 2015. Nul ne sait, pour le moment, à quel moment interviendra ce vote à l’Assemblée Nationale. Mais il est urgent de faire monter la pression sur ces députés pour exiger qu’ils ne ratifient pas ces ordonnances. Dans les jours qui viennent nous vous proposerons une série d’action à mener en direction des députés.

L’heure du réveil a sonné ! L’heure de faire savoir au gouvernement français que nous n’accepterons jamais une France inaccessible. Pour cela, partout en France, le 24 Novembre prochain des mobilisations et des actions se mettent en place

Il n’est pas trop tard ! Il est encore temps d’agir ! Comme des milliers de membres de l’APF et de nombreuses autres associations à travers toute la France, le 24 Novembre, faisons entendre notre détermination !

Rendez-vous le 24 Novembre à 14 h 30 au Centre des Congrès  Pierre Baudis

11 esplanade Compans Caffarelli, 31680 Toulouse

 

Le contenu de notre action est en cours d’élaboration et sera révélé au dernier moment pour conserver l’effet de surprise. Elle sera symbolique et totalement pacifique. Elle ne gênera pas les citoyens, ne bloquera ni leur déplacement, ni leur vie quotidienne et ne présentera aucun danger pour vous ! Elle démarrera à 14h30 … si vous le pouvez prévoyez votre retour vers 22 h. Si nous sommes nombreux et motivés nous pourrions même rester plus longtemps … bien plus longtemps.

QUE VOUS PUISSIEZ VOUS JOINDRE A NOUS 1h, 2h … OU PLUS LONGTEMPS N’HESITEZ  PAS ! LA PRESENCE DE CHACUN EST IMPORTANTE POUR MONTRER QUE NOUS NE LACHONS PAS.

 

Pour plus d’info, rapprochez-vous d’Odile MAURIN(06 68 96 93 56) ou de Pascal VINCENS (06 33 01 63 06)

 

Les commentaires sont fermés.