• Suites Opération péage gratuit au Palays (31) le 26 juillet 14

    handicap,péage,colère,liberté,déplacement

    Une cinquantaine de personnes à mobilité réduite, déterminées, dont de nombreuses personnes en situation de handicap, ont investi samedi 26 juillet 2014 à 15 heures le péage autoroutier du Palays, en venant de Montpellier, et en direction de Toulouse, Bordeaux et Tarbes.

    A l'appel de l’APF (Association des Paralysés de France), l’AFTC (Association des Familles de Traumatisés Crâniens), le GIHP (Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées), Act Up Sud-Ouest, le CSC (Connaitre les Syndromes Cérébelleux), l’ANPIHM (Association Nationale Pour l'Intégration des personnes Handicapées Moteurs), la CORERPA (Conférence Régionale des Retraités et Personnes Âgées), l’URAF et l’UDAF 31 (Union Régionale et Départementale des Associations familiales), l’URIOPSS (Union Régionale Interfédérale des Œuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux),

    Comme elles l'avaient annoncé,  elles ont bloqué les barrières de péage afin d'offrir la gratuité aux automobilistes et vacanciers bien heureux de cette aubaine. 23 € d'économisé depuis Montpellier pour certains ! L'opération a duré une heure, sous l'œil des caméras et des médias présents, et les militants ont pu distribuer aux automobilistes leurs tracts de sensibilisation et manifester expliquer les motifs de leur colère.

    Contrairement à ce qui s'était passé le 2 juillet au péage de Muret, où il avait fallu que prendre quelques risques pour investir le péage, cette fois-ci la gendarmerie à assurer la sécurité de cette opération au mieux : il y avait presque autant de gendarmes que de manifestants ! Il faut dire que nous étions déterminés à agir et que nous l'avions fait savoir au préfet!

    Les automobilistes, ont manifesté majoritairement de la sympathie à l'égard de notre mouvement, et bien compris que contrairement aux nombreux vacanciers rencontrés ce jour-là, nous n'étions pas libres d'aller et venir librement alors qu'il s'agit là d'une liberté fondamentale et constitutionnelle ! Et que nous attendons depuis plus de 40 ans de ne plus être traité comme des citoyens de 3e zone !

    Nous n'avons pas manqué de faire savoir que cette opération serait amenée à se répéter en Midi-Pyrénées et ailleurs, et que notre mouvement allait se durcir, si le gouvernement n'entendait pas enfin raison en modifiant son projet d'ordonnance et de décrets réglementaires, avec des délais raccourcis (hors de question d'attendre 9 ans pour des transports accessibles), et surtout des garanties de réalisation effective de la mise en accessibilité de ce pays qui n'a que trop attendu.

     Suites médias :

    - France 3 Midi-Pyrénées, 19/20 du 26 juillet 2014 :

    L'article et la vidéo sur le site France 3 : http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/2014/07/26/colere-des-handicapes-operation-peage-gratuit-toulouse-523189.html

    Le Parisien.fr du 26 juillet 14 :

    http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/operation-peage-gratuit-a-toulouse-menee-par-des-associations-d-handicapes-26-07-2014-4030193.php

    ou téléchargez l'article ici

    La Dépêche du Midi des 25, 26 et 28 juillet 14 :

    http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/28/1925492-les-handicapes-ont-ouvert-le-peage-de-toulouse-sud.html

    http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/26/1924980-associations-handicapes-organisent-operation-peage-gratuit-sud-toulouse.html

    http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/25/1924027-l-apf-organise-une-nouvelle-operation-peage-gratuit.html

     ou télécharger les articles : 25/726/7 et 28/7

    France bleu Toulouse des 26 et 27 juillet :

    Journal de 8h et 9h du 27 juillet (résumé : aller à 7 mn 30) :

    http://www.francebleu.fr/infos/toulouse/l-actualite-toulouse-le-27-juillet-8h-1680151

    Ou écouter directement les 2 reportages sonores :


    podcast


    podcast

    Handicap.fr du 28 juillet 14 :

    http://informations.handicap.fr/art-protestation-autoroute-peage-accessibilite-20-7081.php

    La Voix du Midi du 25 juillet 14 :

    http://www.voixdumidi.fr/nouvelle-operation-peage-gratuit-des-associations-de-handicapes-en-colere-42785.html

    ToulouseInfos.fr du 24 juillet 14:

    http://www.toulouseinfos.fr/index.php/actualites/une/11331-accessibilite--les-handicapes-l-en-colere-r-contre-le-gouvernement.html

    D'autres liens :

    http://www.toulousenews.fr/article.Colere-des-handicapes-operation-peage-gratuit-a-Toulouse.113648.tlse

    http://www.medicalvisio.com/v154-toulouse/article-toulouse-l-association-des-paralyses-de-france-prepare-une.html?id=10420&_ga=1.212059156.1801743986.1406452737

    http://www.vosgesmatin.fr/actualite/2014/07/27/peage-gratuit-a-toulouse

    http://www.estrepublicain.fr/actualite/2014/07/27/peage-gratuit-a-toulouse

    L'album photos (merci à Thierry G, Magalie et tous les autres) :

     

    L'appel à mobilisation :

    http://www.necoutezpasleslobbies.org/francais-solidaires-dune-france-accessible-operation-peage-gratuit-au-sud-toulouse-26-juillet/

    Télécharger le tract remis aux automobilistes et le communiqué de presse

     handicap,péage,colère,liberté,déplacement

  • POUR DES FRANÇAIS SOLIDAIRES D’UNE FRANCE ACCESSIBLE ! Opération Péage gratuit au sud de Toulouse le 26 juillet !

    Pour des Français solidaires d’une France accessible !

    Les associations de personnes à mobilité réduite

    de Midi-Pyrénées se mobilisent :

    Opération Péage gratuit au sud de Toulouse le 26 juillet !

    Parce que de nombreux citoyens sont sur la route des vacances, libres de se déplacer,

    alors que d’autres, les personnes à mobilité réduite, sont encore durablement interdites d’aller et venir librement ;

    Parce que l'accessibilité de nos villes et campagnes, des transports  , du logement, de la mairie, des écoles, des lieux de travail et de vacances, del'hôpital, des commerces, des médecins, des cinémas, des théâtres... ça nous concerne tous un jour ou lautre au cours dune vie ;

    Parce que la liberté de déplacement est une liberté fondamentale ;

    Parce que le droit de participer à la vie sociale ne se mendie pas ;

    Parce que nous refusons d'être des individus de troisième zone ;

     

    Les associations de personnes à mobilité réduite de Midi-Pyrénées organisent donc une action pour sensibiliser les Français à l’accessibilité.

     

    OPERATION PEAGE GRATUIT au Palays (A61 sud de Toulouse)
    15h précise le 26 JUILLET 2014

    RDV au parking situé juste après la gare de péage du Palays (31) sur l’A61, en venant de Carcassonne et Montpellier et en direction de Toulouse et Bordeaux à 15h précise, le samedi 26 juillet 2014.

    Accessibilité : Les raisons de la colère


    Après 40 ans d'attente (loi de 1975), et alors que la loi de 2005 « pour l'égalité des droits, des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » instaurait le principe de l'accessibilité universelle pour 2015, François Hollande et son gouvernement détricotent la loi en reportant cette obligation aux calendes grecques...


    Le projet d’Ordonnance sur l’accessibilité et les textes réglementaires afférents constituent bien plus qu’un report conditionné de l’échéance légale du 1er janvier 2015, puisqu’ils prévoient notamment des reculs importants par rapport à l’ambition initiale de la loi du 11 février 2005.

    Malgré les 227 000 signataires de la pétition APF avec Philippe CROIZON www.change.org/accessibilité , le site www.necoutezpasleslobbies.org, l’avis et la motion du CNCPH  du 11 mars, la réussite de l’appel des 100 de l’APF le 13 mai dernier à Paris, les multiples manifestations et actions locales, les nombreux rendez-vous ministériels et avec les branches professionnelles, les communiqués de presse, les claquages de porte du ministère, le Gouvernement semble maintenir coûte que coûte un projet d’Ordonnance particulièrement sombre qu’il tente de faire passer en force en profitant de la torpeur estivale.


    Les motifs de courroux dans les projets d’Ordonnance et de textes réglementaires :

    L’avis du CNCPH, qui figure en pièce jointe, détaille les nombreux motifs qui provoquent notre colère. Pour tenter de faire une synthèse, nous pourrions en distinguer plusieurs catégories :
    - Un dispositif beaucoup trop souple,
    et ce au mépris du constat de 2 lois inappliquées en l’espace de 40 ans.
    - La prolongation sine die du dépôt des ADAP  :
    Les dispositions actuelles du projet d’Ordonnance ne respectent pas l’esprit et la lettre de la loi d’habilitation avec la possibilité de reporter sine die un dépôt d’ADAP. Faudra-t-il attendre 2030, 2040, voire 2050 pour enfin avoir une simple boulangerie accessible ?
    - Les délais envisagés jusqu’à 10 années supplémentaires pour concrétiser une continuité de la chaîne de déplacement
    entre le cadre bâti, les transports publics, la voirie et les espaces publics – objectif initial de la loi du 11 février 2005 – sont inenvisageables après 40 ans d’attente pour une réelle liberté d’aller et de venir, droit constitutionnel fondamental.
    - L’introduction d’un 4ème motif de dérogation pour les ERP (Établissement Recevant du Public)
    avec un simple refus d’une copropriété pour exonérer les professions libérales de se rendre accessibles ! Non seulement ce 4ème motif est inutile car les 3 motifs de dérogation déjà existants suffisaient amplement et répondaient au cas des copropriétés, mais en plus il n’existe aucune demande de fournir un avis argumenté et justifié de la part d’une assemblée de copropriétaires.
    - « L’enterrement de 1ère classe » (Avis du CNCPH) que le projet d’Ordonnance fait subir à l’ambition initiale de la loi en matière de transports !
    Désormais, le Gouvernement envisage que seuls les points d’arrêts considérés comme « prioritaires » selon des critères réglementaires très lâches, deviennent accessibles. Selon la loi du 11 février 2005, tous les services de transport devaient être accessibles, sauf cas d’impossibilité technique avérée pour un ou plusieurs points d’arrêts ; tel était le principe. Avec le projet actuel, il se pourrait par exemple que seuls 3 à 4 arrêts sur plus d’une vingtaine soient accessibles. Peut-on encore parler raisonnablement de liberté d’aller et de venir ?
    - L’apparition de reculs réglementaires qui ne respectent pas les paroles des associations
    (parmi de nombreux exemples détaillés dans l’avis du CNCPH : pose de plate-forme élévatrice sans dérogation). Avec un projet de recul des normes d’accessibilité sans concertation avec les associations.
    - Une communication gouvernementale abusive en répétant systématiquement que les associations ont participé aux réunions de « concertation » et sont d’accord.
    « Concertation » n’est pas synonyme de « consensus ». Et l’APF ne s’est jamais privée de sa liberté de parole pour défendre la cause de l’accessibilité. Donc, cette méthode de communication gouvernementale consistant à faire croire que les associations étaient d’accord avec tous les aspects du dispositif, relève de purs abus de langage.

    Le Calendrier à venir : Les 29 et 31 juillet prochain, le Conseil d’Etat donnera son avis sur le projet d’Ordonnance. En Août, projet devant le Conseil des ministres. Publication de l’Ordonnance prévue pour la fin août ou septembre. A l’automne, projet de loi de ratification au Parlement afin d’officialiser ou de rejeter l’Ordonnance.

    Il est donc encore temps d’agir mais il y a urgence ! Devrons-nous recourir à des actions de plus en plus dures pour être enfin entendus ?

    Action menée par l’APF (Association des Paralysés de France), l’AFTC (Association des Familles de Traumatisés Crâniens), le GIHP (Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées), Act Up Sud-Ouest, le CSC (Connaitre les Syndromes Cérébelleux), la CORERPA (Conférence Régionale des Retraités et Personnes Âgées), l’URAF et l’UDAF 31 (Union Régionale et Départementale des Associations familiales), l’URIOPSS (Union Régionale Interfédérale des Œuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux),  

    Contacts presse :
    APF Odile MAURIN 06 68 96 93 56 et  Anne Marie NUNES 06 32 73 59 76

    L’avis du CNCPH du 10 juillet 2014 : téléchargez

    Le communiqué en PDF : téléchargez

  • Accessibilité : recul inacceptable ! proposition opération péage gratuit à Toulouse (31) samedi 26 juillet : qui se mobilise ?

    DSCN0147.JPG

    Voici la copie de l’avis « radicalement défavorable » de la commission accessibilité du CNCPH sur les ordonnances (destinés à modifier la loi de 2005 sur la partie accessibilité et reporter de fait l’échéance de 2015),

    Télécharger l'avis : CNCPH_140708_commission accessibilité_Projet avis sur Ordonnances et modifications réglementaires_plénère10juillet14.docx

    avis qui devait être présenté jeudi 10 juillet en plénière du CNCPH. Néanmoins, je rappelle que l’avis n'est que consultatif, et que sans mobilisation de notre part, je doute fort que cela soit suffisant.

    Je vous invite à lire cet avis dans son intégralité, car vous pourrez ainsi mesurer à quel point le gouvernement s'attaque à la loi de 2005 et nous fait revenir des années en arrière. Et c'est bien pire que ce qui était annoncé dans les réunions de concertation du début d'année.

    Allons-nous laisser passer ce recul historique sans réagir ?

    Ne venons pas pleurer plus tard, alors QUE notre liberté d’aller et venir est gravement remise en cause et que nous sommes trop peu à manifester concrètement notre colère !

    C’est pourquoi des membres du Conseil APF de région Midi-Pyrénées et d’autres associations proposent de renouveler l'opération péage gratuit le samedi 26 juillet sur un des péages de l'agglo Toulousaine. Avec d'autres associations du CIAH 31, et les associations de personnes à mobilité réduite. Et tous ceux qui voudront participer.

    Pour cela, il faut être une cinquantaine, et je vous propose donc de vous inscrire sur le Doodle suivant si vous êtes prêts à participer, en nous indiquant l’horaire qui vous convient le mieux :

    http://doodle.com/iup9aqy2eswtyups

    Il est encore temps de manifester notre colère, car les ordonnances ne seront promulguées qu’à la fin de l’été selon la ministre Neuville, et  le CAPFR de Midi-Pyrénées encourage les autres départements et régions à se mobiliser au cours de l'été, mais cela ne peut évidemment dépendre d'une seule personne ou de quelques-unes.

    Les seuls combats victorieux sont ceux que l'on mène….Et ceux qui baissent les bras ont déjà perdu.

    Solidairement.

    Odile MAURIN Représentante Départementale APF Haute Garonne

     

  • Tous et toutes à la Dèche sur Mer (Auch) contre pauvreté et précarité - 17- 18 juillet

    LaDeche2009.jpg

    Réagissons ! Agissons  ! STOP à la fabrique de la pauvreté !!!
    Nous devons toutes et tous pouvoir vivre dignement dans la 5ème puissance économique mondiale !

    Toutes et tous au camping la Dèche sur Mer
    Montez votre tente du 17 au 18 juillet
    Parking Lissagaray à AUCH

    Inauguration le 17 juillet à 12h30
    Pique nique, animations, concerts...

    Lire la suite : http://apf32.blogs.apf.asso.fr/archive/2014/07/09/bienvenu-e-s-a-la-deche-sur-mer-71440.html

  • Accessibilité : "handi" et PMR en colère : opération péage gratuit à Muret (31)

    APF PeageMuret27.JPG

    Plus d'une cinquantaine de personnes en situation de handicap, de personnes à mobilité réduite et de valides solidaires ont réalisé une opération péage gratuit à la barrière de péage de Muret au sud de Toulouse le 2 juillet 2014 pour faire connaitre leur colère après le projet d'ordonnance du gouvernement sur l'accessibilité, projet qui met fin à la loi de 2005 pour la partie accessibilité et constitue un recul historique.

    Après avoir tenté de s'opposer et nous avoir menacé du pire, Vinci-ASF et la gendarmerie ont du nous laisser agir et nous avons fait lever les barrières du péage pour une opération de gratuité. Mais ils ont quand même bloqué certaines files pour créer un bouchon et tenter de nous en rendre responsable. Alors que l'opération était annoncé depuis la veille et que gendarmerie et ASF avaient eu tout le temps de s'organiser mais ils s'étaient imaginé que nous resterions sagement sur le parking.

    Au nom de la sécurité : mais nous avons répondu que c'est tous les jours que nous sommes en danger, sur la route quand le trottoir est encombré ou inaccessible, enfermé chez nous dans des logements inaccessibles, écartés de l'accès au soin, etc...

    Action menée par l’APF (Association des Paralysés de France), l’AFTC (Association des Familles de Traumatisés Crâniens), le GIHP (Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées), l’UNAFAM (Union Nationale des Amis et Familles de Malades psychiques), APEDYS (Association des Parents d’Enfants DYSlexiques), la CORERPA (Conférence Régionale des Retraités et Personnes Âgées), l’URIOPSS (Union Régionale Interfédérale des Œuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux), l'UDAF (Union Départementale des Associtations Familiales), la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Élèves), la Mutualité Française et des organisations syndicales SOLIDAIRES, FSU, CGT

     

    Diaporama photos :


    Premiers résultats médias :

    La vidéo de la Dépêche du Midi du 2 juillet 2014 :


    http://api.dmcloud.net/player/pubpage/50bf573b94a6f617e702bc81/53b440ef94a6f63ffb715d91/d9fdf223370d419bbe5940318ee94ab2?wmode=direct&force_asset_name=mp4_h264_aac_hd&autoplay=1

    Le journal 19/20 de France 3 Midi-Pyrénées du 2 juillet 14 :

    ou en meilleure qualité
    http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_midi_pyrenees_,105386524.html (aller à 8 mn 20)

    L'article de Vivre FM du 8/7/14 :

    http://www.vivrefm.com/infos/lire/2215/accessibilite-operation-peage-gratuit-a-muret-31


    L'article de la Dépêche du Midi du 3/7/14 :
    http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/03/1911978-les-handicapes-manifestent-au-peage.html

    Voix du Midi du 2/7/14 :
    http://www.voixdumidi.fr/ce-mercredi-2-juillet-une-operation-peage-gratuit-menee-au-peage-toulouse-sud-20929.html

    Vidéos APF 32 :


    Le tract de l'opération :
    http://dd31.blogs.apf.asso.fr/archive/2014/07/01/accessibilite-colere-operation-peage-gratuit-a-muret-2-juill-71168.html10483136_659981957417256_2113299792_n.jpg

    10521338_659981784083940_988115278_n.jpg

  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les services préfectoraux de la Haute Garonne entendent-ils respecter les textes sur l'accessibilité ?

    COMMUNIQUÉ DE PRESSE du CIAH 31

    Les services préfectoraux de la Haute Garonne entendent-ils respecter les textes sur l'accessibilité ?

    Combien de temps encore les services préfectoraux du département de la Haute-Garonne vont-ils refuser de transmettre au CDCPH  de la Haute-Garonne les informations et documents qu’ils sont pourtant dans l’obligation de communiquer en matière d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite (art. L. 2143-3 du code général des collectivités territoriales) ? ? ?

    Nous en appelons au nouveau Préfet de région Midi-Pyrénées, Monsieur Pascal MAILHOS, afin qu’il veille à la mise en œuvre des obligations des services de l’État quant à l’information des citoyens.

    En effet, par courriers recommandés en date des 18 octobre 2013, du 22 janvier et du 17 février 2014 à l’attention du Préfet de région Midi-Pyrénées et en date du 1er mars 2014 à l’attention du ministre de l’intérieur, les associations du CIAH 31 n’ont cessé de demander aux services de l’État de :
        dresser un bilan précis et détaillé de l’état d’avancement des obligations en matière de concertation et de diagnostic des communes et EPCI de plus de 5000 habitants de la Haute-Garonne ;
        et de présenter ce bilan au CDCPH, conformément aux textes en vigueur.

    Le conseil APF de région Midi-Pyrénées avait fait la même demande au Préfet de région par courrier du 17 mai 2014. Par courrier du 26 mars, la Préfecture répondait qu’elle comptait tenir une commission permanente en avril 2014 et mettre ce point à l’ordre du jour, mais sans le faire.

    Nos demandes sont pourtant simples et conformes aux textes en vigueur :
    1.    Pouvoir prendre connaissance de l’ensemble des rapports des CCAPH  et CIAPH  des communes et intercommunalités de plus de 5 000 habitants de Haute Garonne, en demandant leur mise à disposition sur un intranet avant la réunion.
    2.    Connaître la liste précise des communes et intercommunalités qui ont réuni régulièrement en 2012 et 2013 leurs CCAPH ou CIAPH et/ou qui ont rendu leur rapport annuel 2012, ainsi que celles qui ont établi leur PAVE (Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics), leur SDA (Schéma directeur d’Accessibilité) et le recensement du logement accessible aux personnes à mobilité réduite sur leur territoire.

    Madame MAURIN, en tant que Vice-Présidente du CDCPH 31, avait demandé une réunion de la commission permanente du CDCPH avant la fin de l’année 2013, puis avait accepté un délai pour permettre aux services de réunir les informations demandées, sous réserve de cette réunion avant fin mars 2014.

    Malheureusement, la réunion de la commission permanente du CDCPH n’a eu lieu que le 4 juillet. Et les services de l’État, représentés par la DDCS  31 et par la DDT  31, ont fait savoir qu’ils avaient reçu la consigne de leur hiérarchie de ne pas communiquer les informations demandées. Et que les associations recevraient un courrier en réponse du Préfet de région, alors que l’ordre du jour de cette commission permanente était bien de répondre aux demandes formulées.

    Ceci a amené Madame MAURIN à suspendre sa participation au CDCPH en tant que vice-présidente et à quitter la réunion. Il n’est plus tolérable que les services de l’État fassent de l’obstruction aux demandes légitimes et conformes à la réglementation des représentants des personnes en situation de handicap. Les personnes en situation de handicap n’auraient-elles pas droit à l’application des lois qui les concernent ?

    La question de l’accessibilité de nos villes et campagnes, des transports, du logement, de l’accès à la mairie, aux écoles, aux lieux de travail, de culture et de vacances, aux commerces, à l'hôpital, aux cabinets médicaux et paramédicaux, aux loisirs... concerne tous les citoyens (personnes en situation de handicap, à mobilité réduite, âgées, blessées temporaires, enfants et parents avec poussette, femmes enceintes, livreurs, personnes encombrées de bagages, de petite taille, …) à un moment ou à un autre de la vie. La liberté de déplacement constitue une liberté fondamentale !

     Les associations n’acceptent plus cette situation non-conforme à la réglementation et veulent croire encore qu’il s’agit d’une mauvaise interprétation de consignes.  Elles en appellent donc au Préfet de Région Midi-Pyrénées et lui demandent une audience rapide afin d’avancer concrètement sur ce dossier.

    Sans réponse rapide des services de l’État sur ce sujet crucial pour notre vie quotidienne, les associations membres du CIAH 31 envisagent la possibilité d’agir en justice et d’interpeler le Défenseur des droits.

    Pour le CIAH 31,
    Odile MAURIN,                     Dr Catherine COUSERGUE,
    Représentante Départementale             Présidente du GIHP Midi-Pyrénées
    Association des Paralysés de France            Membre du CDCPH 31
    Vice-Présidente du CDCPH 31


    1 Conseil Départemental consultatif des Personnes Handicapées
    2 L'article 46 de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées stipule en particulier :
    « Dans les communes de 5 000 habitants et plus, il est créé une commission communale pour l’accessibilité aux personnes handicapées composée notamment des représentants de la commune, d’associations d’usagers et d’associations représentant les personnes handicapées. Cette commission dresse le constat de l’état d’accessibilité du cadre bâti existant, de la voirie des espaces publics et des transports. Elle établit un rapport annuel présenté en conseil municipal et fait toutes propositions utiles de nature à améliorer la mise en accessibilité de l’existant. Le rapport présenté au conseil municipal est transmis au représentant de l’État dans le département, au président du conseil général, au conseil départemental consultatif des personnes handicapées, … »
    3 Commission Communale pour l’Accessibilité des Personnes Handicapées
    4 Commission Intercommunale pour l’Accessibilité des Personnes Handicapées
    5 Direction Départementale de la Cohésion Sociale
    6 Direction Départementale des Territoires

    Téléchargez le communiqué :

    CIAH31_140707_CP refus Services préfectoraux à CDCPH31_bilan communes EPCI_obligat concertat diagnostic accessibilité_vdef.pdf


    Associations membres du CIAH 31 :
    -    AIDES Midi-Pyrénées
    -    Alliance Maladies Rares Midi-Pyrénées (AMR)
    -    Association Avenir Dysphasie Midi-Pyrénées (AAD)
    -    Association Connaitre les Syndromes Cérébelleux (CSC)
    -    Association Charcot – Marie – Tooth (CMT)
    -    Association Départementale des Parents d’Enfants Déficients Auditifs 31 (AD-PEDA)
    -    Association Départementale des Infirmes Moteurs (ADIM)
    -    Association des Familles de Traumatisés Crâniens (AFTC)
    -    Association des Paralysés de France (APF)
    -    Association des Parents d’Enfants DYSlexiques 31 (APEDYS 31)
    -    Association des Parents d’Enfants Handicapés ou Différents (APEHD)
    -    Association des Sourds de Tolosa (AST – ex TOLOSA 31)
    -    Association Française contre les Myopathies (AFM)
    -    Association Nationale des Parents d’Enfants Aveugles (ANPEA)
    -    Association Pour l’Insertion des Handicapés Moteurs et Sensoriels (APIHMS)
    -    Dyspraxies France Dys 31 (DFD)
    -    Groupe des Aphasiques Tchatcheurs du Toulousain (GATT)
    -    Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées Physiques Midi-Pyrénées (GIHP)
    -    Association Française des Sclérosés en Plaques (AFSEP)
    -    Sésame Autisme Midi-Pyrénées
    -    Trisomie 21 Haute-Garonne
    -    Union Nationale de Familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (UNAFAM)

  • Conférence sociale : la lutte contre le chômage des personnes en situation de handicap doit figurer dans les priorités !

    logo conf sociale.jpg

    Alors que la 3ème Grande Conférence Sociale pour l’emploi s’ouvre aujourd’hui, l’Association des paralysés de France (APF) rappelle que la lutte contre le chômage des personnes en situation de handicap doit constituer une priorité.

    En effet, l’association déplore le taux de chômage particulièrement élevé (22%) et l’aggravation du nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap (+ 80% entre 2008 et 2013). L’augmentation du chômage des personnes en situation de handicap est particulièrement inquiétante !

    L’APF demande également que les partenaires sociaux engagent des négociations interprofessionnelles pour les personnes éloignées de l’emploi, incluant les personnes en situation de handicap afin de permettre la sécurisation de l'accès et du maintien en emploi des personnes les plus vulnérables sur le marché du travail.

    Lire la suite : http://www.reflexe-handicap.org/archive/2014/07/07/conference-sociale-la-lutte-contre-le-chomage-des-personnes-71359.html

  • Communiqué inter associatif : Accessibilité : une ouverture en paroles, mais les associations attendent des actes !

    logos assos signataires.jpg

     

     

     

    COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 4 juillet


    Accessibilité : une ouverture en paroles, mais les associations attendent des actes !


    Le Président de la République a déclaré, mercredi 2 juillet, lors d’une rencontre avec les
    associations représentatives de personnes en situation de handicap au sujet de
    l’accessibilité : « Vous n’aurez pas à attendre 10 ans de plus ».
    Les associations ont entendu ce message fort et demandent aujourd’hui qu’il soit
    concrétisé par des actes ! Elles attendent donc un projet d’Ordonnance largement amendé
    proposant des délais réellement resserrés et un dispositif persuasif.
    Les associations rappellent que les 9,6 millions de personnes en situation de handicap et
    les millions de personnes âgées rencontrent des difficultés quotidiennes lors de leurs
    déplacements et ne veulent pas attendre 10 ans de plus pour pouvoir aller et venir et vivre
    comme tout un chacun !

    Lire la suite :

    http://www.reflexe-handicap.org/archive/2014/07/04/accessibilite-une-ouverture-en-paroles-mais-les-associations-71324.html

  • IME de Moussaron : pour une gouvernance renouvelée

    Communiqué du 7 juillet 2014 de l’APF 1, de l’URAPEI 2, de l’AFM 3, de TRISOMIE 21 4 , d’APEDYS 5, du GIHP de Midi-Pyrénées 6, et du GISH 7 et d’ARTIES 8


    Nos associations rappellent leur opposition au transfert en Belgique d’enfants en situation de handicap. Nous demandons que des solutions soient recherchées sur le sol français, au plus près de leurs familles.


    Concernant l’avenir de la prise en charge des enfants et adolescents devant être accompagnés par un établissement de proximité, nous voulons que la suspicion de maltraitance institutionnelle, dénoncée par plusieurs rapports de l’ARS, et par le reportage de M6, soit définitivement écartée, et qu’une solution rapide soit trouvée au caractère inadapté des locaux actuels.

    Pour les adultes en amendement Creton, actuellement maintenus à Moussaron faute de places dans des établissements adaptés, des solutions de proximité dans des établissements adaptés à l’âge et aux déficiences doivent être trouvés.

    Nous soutenons la demande de la Directrice Générale de l’ARS qui souhaite, selon l’article de la revue « TSA 9 », que « le statut, actuellement commercial, de l'IME devienne à terme associatif. »


    Nous demandons aussi que l’ARS donne les moyens à d’éventuels repreneurs du secteur non lucratif d’assurer des conditions d’accueil et d’accompagnement adaptés et modernes.

    En résumé, nous voulons une solution pérenne qui passe par une gouvernance renouvelée prenant en compte les recommandations de l’ANESM 10, et les obligations légales et réglementaires.


    1 APF Association des Paralysées de France
    2 URAPEI Union Régionale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis
    3 AFM Association Française contre les Myopathies
    4 TRISOMIE 21 association pour l’insertion sociale des personnes avec une Trisomie 21
    5 APEDYS Association d’adultes dyslexiques et des Parents d’Enfants DYSlexiques
    6 GIHP Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques
    7 GISH Groupement Interassociatif Scolarisation & Handicap
    8 ARTIES Association Régionale Toulousaine pour l’Intégration des Enfants Sourds
    9 TSA (travail social actualités) est un quotidien destiné à l'ensemble des directeurs d’établissement médico-social [DESMS], cadres de l’action sociale et travailleurs sociaux.
    http://www.tsa-quotidien.fr/action-sociale/handicap/a-305948/l-ime-moussaron-declenche-la-contreattaque.html?xtmc=moussaron&xtcr=2
    10 ANESM - Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux
    http://www.anesm.sante.gouv.fr/

  • Lettre ouverte du conseil APF de région Midi-Pyrénées : colère et mobilisation sur l'accessibilité - demande de soutien des élus

    Mesdames et Messieurs les députés et sénateurs,

    Après 40 ans d’attente (loi de 1975), et alors que la loi de 2005 pour l’égalité des droits, des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées instaurait le principe de l’accessibilité universelle pour 2015 vous avez autorisé le gouvernement à légiférer par ordonnance. Ce projet d’ordonnance présenté le 19 juin aux associations représentatives des personnes en situation de handicap vient dénaturer la lettre et l’esprit de la loi de 2005.

    Nous ne pouvons pas accepter ce report aux calendes grecques de l’accessibilité de nos villes et campagnes, des transports, du logement, nous voulons comme chacun d’entre vous pouvoir aller chez le commerçant  du quartier, au cinéma, au théâtre, chez le médecin, en vacances, etc…. Ce projet d’ordonnance nous propose des délais inacceptables et donne un blanc-seing à ceux qui n’ont rien fait pour se mettre en conformité avec la loi de 2005, avec des sanctions qui ne sont pas incitatives. Et ne parlons pas du projet de révision des normes, scandaleux !

    Nous avons manifesté notre colère :

    le 27 mars devant la préfecture de région Midi Pyrénées

    le 13 mai à Paris à l’appel des 100 lancé par l’APF au plan national

    le 2 juillet, avec l’opération péage gratuit au péage de Muret.

    Soyez assurés que nous ne nous arrêterons pas là, et nous sommes prêt à durcir nos actions, car nous en avons assez d’être pris pour des citoyens de troisième zone.

    Au pays des Droits de l’Homme, il est inadmissible  que les droits définis dans la convention relative aux droits des personnes handicapées adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies et signée et ratifiée par la France nous soient refusés ;

    Vous avez été élu(e), pour représenter tous les citoyens, nous vous demandons d’intervenir auprès du gouvernement pour modifier le projet d’ordonnance en réduisant les délais de mise en accessibilité et en durcissant les modalités d’application des Ad’Ap pour éviter le laisser-faire et en augmentant les sanctions en cas de non dépôt des Ad’Ap ou en cas de non réalisation dans les délais prévus.

    Dans l’attente de la prise en compte de nos demandes et de la suite que vous y porterez, veuillez agréer, Madame, Monsieur l’expression de nos plus sincères salutations.

    Michel SUBRA

    Représentant Régional de l’APF en Midi-Pyrénées 

     

  • Accessibilité : colère ! Opération péage gratuit à Muret 2 juillet 16h45

    Ensemble,
    exigeons une France accessible à toutes et à tous !

    acce.jpg

    PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP, A MOBILITE REDUITE, ÂGEES, BLESSEES TEMPORAIRES, ENFANTS ET PARENTS AVEC POUSSETTE, FEMMES ENCEINTES, LIVREURS, PERSONNES  ENCOMBRES DE BAGAGES :

    VOUS ATTENDIEZ AVEC IMPATIENCE UNE FRANCE ACCESSIBLE EN 2015 ??
    HOLLANDE ET SON GOUVERNEMENT ORDONNE UNE FRANCE INACCESSIBLE !!!

     

    Parce que l'accessibilité de nos villes et campagnes,des transports, du logement,de la mairie, des écoles, des lieux de travail et de vacances,de l'hôpital,des commerces,des médecins, des cinémas, des théâtres... ça nous concerne tous un jour ou lautre au cours dune vie, parce que la liberté de déplacement est une liberté fondamentale, parce que le droit de participer à la vie sociale ne se mendie pas,parce que nous refusons d'être des individus de troisième zone :

    OPERATION PEAGE GRATUIT MURET - TOULOUSE SUD


    16h45 le 2 JUILLET 2014

    Après 40 ans d'attente (loi de 1975), et alors que la loi de 2005 « pour l'égalité des droits, des chances la participation et la citoyenneté des personnes handicapés » instaurait le principe de l'accessibilité universelle pour 2015, Hollande et son gouvernement détricote la loi en reportant cette obligation aux calendes grecques...

    Nous sommes scandalisés par le projet dOrdonnance relative à laccessibilité présenté le 19 juin aux associations représentatives des personnes en situation de handicap, aux associations délus locaux et aux branches professionnelles. Et de la remise en cause des normes d’accessibilité dans le logement.

    Sous couvert de modifier la loi « handicap » de 2005 , ce projet dOrdonnance vient dénaturer la lettre et lesprit de cette loi par un dispositif trop laxiste alors que nous attendions un dispositif persuasif!

    AVEC NOUS DITES NON au gouvernement qui cède honteusement aux lobbies (promoteurs,collectivités, autorités organisatrices des transports, ordres professionnels : médecins, avocats, architectes, etc.)Un gouvernement qui renie la loi de 2005, après 40ans dimmobilisme, et qui reporte la mise en accessibilité de ce pays tout en sattaquant aux normes daccessibilité !

    Nous dénonçons les délais inacceptables envisagés pour concrétiser laccessibilité (3,6,9 ans e t plus) -ni plus ni moins quun risque de report sine died elobligation daccessibilité-,une souplesse du dispositif des Agendas daccessibilité programmée (AdAP) qui incite au laissez-faire,la faiblesse des sanctions proposées, labsence dobligation du dépôt des AdAP pour les transports, la par t trop belle donnée aux «difficultés financières» des établissements alors que plusieurs dispositifs daides et de prêts existent et lajout de nouveaux motifs de dérogation! En résumé, un blanc-seing donné à ceux qui ne fon tRIEN!

    S'il s'agit ici de questions d'économies nous rappelons que ce gouvernement navigue à vue!

    Il ignore, ou fait semblant d’ignorer, le coût social énorme de la non-accessibilité .Des personnes à mobilité réduite qui ne peuvent se déplacer, accéder àl'école,à la formation, au travail,aux loisirs...faute de transports et de lieux accessibles c'est des milliers de personnes qui ne contribuent pas à la production de richesse. De nombreuses personnes vieillissantes ne peuvent plus occuper leur appartement ou leur maison, obligées d'entrer de manière prématurée en maison de retraite.

    NOUS RAPPELONS QUE LA FRANCE EST LA CINQUIEME

    PUISSANCE ECONOMIQUE MONDIALE.

    QUE LA CRISE A BON DOS. LEUR CRISE N'EST PAS POUR TOUT LE MONDE

    ET ELLE NE TOUCHE PAS TOUT LE MONDE DE LA MÊME FACON !

     

                 

    acce.jpg.png

    L'Espagne,le Portugal« en crise »eux aussi...

    ont pourtant fait de l'accessibilité universelle une de leurs priorités !!!

    NOUS EXIGEONS que le Gouvernement modifie cette Ordonnance, s’il veut donner une chance à la France de ne plus être « un pays en situation de handicap »

    Après deux lois sur laccessibilité inappliquées depuis 40 ans, lAPF dénonce ce projet dOrdonnance inacceptable et déplore notamment ces dispositions tout à fait inadmissibles dont certaines nont jamais été abordées durant les140 heures de réunions dites de «concertation», au cours desquelles lAPF a manifesté ses nombreux désaccords! Elle demande aujourdhui au Gouvernement de sengager clairement en faveur de laccessibilité en faisant de cette Ordonnance manifestement laxiste un dispositif réellement persuasif, incitatif et contraignant.

     

    ENSEMBLE EXIGEONS UNE FRANCE ACCESSIBLE A TOUTES ET A TOUS !

    Nous invitons les citoyens à continuer de nous rejoindre, à signer et à faire signer la pétition lancée par l'APF et Philippe CROIZON « Accessibilité : la liberté d'aller et de venir ne peut pas attendre 10ans de plus! » http://www.necoutezpasleslobbies.org/ :

    déjà plus de 225 000 personnes soutiennent notre combat !

     

    Action menée par l’APF (Association des Paralysés de France), l’AFTC (Association des Familles de Traumatisés Crâniens), le GIHP (Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées), l’UNAFAM (Union Nationale des Amis et Familles de Malades psychiques), APEDYS (Association des Parents d’Enfants DYSlexiques), la CORERPA (Conférence Régionale des Retraités et Personnes Âgées), l’URIOPSS (Union Régionale Interfédérale des Œuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux), la FCPE (Fédération des Conseils de Parents dÉlèves),la Mutualité Française et des organisations syndicales CGT, SOLIDAIRES, FSU