• Mobilisation du 11 Février 2015 - Retour en images sur la journée

    le diaporama  sur l'air de la marche funèbre

    (à cause des tentatives du gouvernement d'enterrer la loi de 2005) :

    https://www.youtube.com/watch?v=XzalSff80pg&feature=youtu.be

    APFManif11Fev15

    150211_op escargot rocade 1.jpg

    20526_935097806514169_4151419886340609027_n.jpg603718_935094269847856_4531142117067616279_n.jpg988860_935094346514515_525645551604809084_n.jpg10933892_935089433181673_2325376307119975794_n.jpg10947220_935098753180741_8951335790101880617_n.jpg10958704_935097553180861_7149401387469767066_n.jpg10991198_935088446515105_2110498963246747709_n.jpg10993125_935088523181764_4482396170834767631_n.jpg20150211_131602.jpg20150211_131602.jpgsafe_image.php.jpg

  • Mobilisation du 11 Février 2015 - Retour sur la journée

    Encore et toujours mobilisés !

    Le 11 Février, dixième anniversaire du vote de la loi Handicap de 2005, était l’occasion rêvée d’une nouvelle mobilisation de l’APF et des associations membres du Collectif pour une France Accessible. Afin de faire le bilan de dix années de mises en œuvre de cette loi, une journée d’action régionale était organisée à Toulouse.

     

    safe_image.php.jpg

    Au programme, conférence de presse régionale à la délégation, opération escargot sur le périphérique toulousain, rassemblement à la gare Matabiau et à la Préfecture de Région. Une journée chargée et dense que près de 70 personnes n’ont pas hésité à suivre. Venus des délégations du

    Tarn, du Gers, de la Haute-Garonne mais aussi du Foyer des Cascades de Muret et du Foyer d’Accueil Médicalisé de Rignac (Aveyron), les participants étaient déterminés à faire en sorte que cette journée sonne comme un avertissement auprès des citoyens de ce pays et de nos gouvernants. Les Personnes en situation de handicap, les Personnes à mobilité réduite ne se contenteront pas des maigres progrès effectuées sur la dernière décennie en matière d’emploi, de scolarisation, d’accessibilité, de compensation du handicap …

    Cette détermination s’exprimait de trois manières durant cette journée. L’opération escargot ralentissait rapidement le trafic sur la rocade allant même jusqu’à créer 8 km de bouchon. Les prises de parole à la gare Matabiau insistait sur la volonté d’être considéré à l’égal de n’importe quel autre citoyen. Enfin à la Préfecture, une délégation remettait un dossier présentant notre bilan de mise en œuvre de la loi accompagné de nos propositions. 

    A l’occasion de cette journée nationale, plus de 40 manifestations étaient organisés partout en France à l’initiative de l’APF.

     

    20150211_152948.jpg

  • Mobilisation du 11 Février 2015 - Retour sur la journée à travers les médias

    Notre mobilisation vu à travers les médias


    ITELE du 11 février 2015 : "Dix ans après le vote de la Loi Handicap, quel bilan ?"
    http://www.itele.fr/france/video/dix-ans-apres-le-vote-de-la-loi-handicap-quel-bilan-111565


    France 3 Midi-Pyrénées du 11 février 2015 : "Les handicapés organisent une opération escargot sur la rocade toulousaine" :
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/2015/02/11/les-handicapes-organisent-une-operation-escargot-sur-la-rocade-toulousaine-653187.html

    la vidéo :

    L'article : cliquer pour télécharge

    Lire la suite

  • 11 Février 2015 : Rassemblement devant l'Assemblée Nationale

    Appel à la mobilisation pour l’accessibilité le 11 février : tous concernés !

    Nous, personnes en situation de handicap, personnes âgées, personnes retraitées, usagers des transports publics, piétons, parents avec poussettes, familles nombreuses, cyclistes, regroupés au sein du Collectif pour une France accessible, dénonçons l’Ordonnance du 26 septembre 2014 en matière d'accessibilité qui annihile les ambitions initiales de la loi du 11 février 2005 ; et ce dans un contexte où nous en sommes à deux lois inappliquées en l’espace de 40 ans (lois des 30 juin 1975 et 11 février 2005) !

    Lire la suite

  • Le Comité d’Entente dévoile les résultats de l’Enquête IFOP « Regards croisés : 10 ans après la promulgation de la loi handicap, quel est l’état de l’opinion ?» : Entre avancées limitées et espoirs déçus

    La loi handicap de 2005 était ambitieuse et devait largement améliorer la vie quotidienne des personnes en situation de handicap et de leur famille. Dix ans après les personnes concernées constatent plutôt une stagnation voire une dégradation de leur situation, malgré quelques améliorations limitées. Les deux piliers de la loi que sont «l’accessibilité » à la société (école, emploi, cadre bâti) et la « compensation » sont encore loin d’être effectifs. Si la perception du grand public rejoint en plusieurs points celle des personnes concernées par le handicap, les élus interrogés sont en net décalage et bien loin de la réalité vécue par les personnes handicapées.

    Plus d'informations : http://presse.blogs.apf.asso.fr/

     

  • 11 Février 2015 : partout nous sommes mobilisés !

     

    l’occasion des 10 ans de la loi « handicap » de 2005 qui prévoyait une France accessible en 2015, et pour dénoncer les reculs en cours sur l’accessibilité, le Collectif pour une France accessible appelle à manifester.

    Des mobilisations s’organisent dans plusieurs villes de France le 11 février. Retrouvez les informations détaillées en cliquant sur le nom de chaque ville.

     

    Ajaccio : RV à 10h devant la Préfecture

    Angers : RV à 11h devant la Préfecture

    Annecy : RV à 14h devant la préfecture pour l’enterrement de la loi handicap

    Aurillac : Attention le 21 février ! RV à 8h au marché couvert

    Auxerre : le 10 février ! Renseignements auprès de la délégation APF

    Bastia : RV à 10h devant la Préfecture

    Bayonne : RV à 10h devant la sous-préfecture

    Bordeaux : RV à 14h place Pey Berland

    Caen : Attention : 25 février ! RV à 14h30 devant la Préfecture

    Chambéry : RV à 14h30 place du Palais de Justice

    Charleville Mézières : RV à 15h devant la Préfecture et le Conseil Général du département

    Chaumont : RV devant la préfecture. Renseignements auprès de la délégation APF

    Digne-les-Bains : RV à 10h devant la préfecture de Digne-les-Bains

    Dijon : RV à 13h30 place Darcy

    Gap : RV à 10h esplanade de la Paix
    Grenoble : RV devant la Préfecture. Renseignements auprès de la délégation APF

    Lille : RV à 14h30 devant le Tribunal de Grande Instance de Lille, 13 avenue du Peuple Belge

    Lyon : RV à 15h place des Terreaux

    Marseille : RV à 11h au Vieux Port sous l’ombrière

    Metz : RV à 13h place de Chambre

    Moulins : RV à 14h place de la mairie. Renseignements auprès de la délégation APF

    Nancy : RV à 16h au centre commercial Saint Sébastien

    Nantes : RV à 14h30 place du Commerce

    Nice : RV à 12h place du Palais de Justice

    Niort : RV à 11h30 place des Halles

    Orléans : RV à 14H00 au parc Pasteur d’Orléans et conférence à 20h Salle Eiffel

    Paris : RV à 13h devant l’Assemblée nationale, place Edouard Herriot (sous réserve de l’accord de la préfecture)

    Périgueux : RV à 10h devant le théâtre Odyssée

    Perpignan : RV à 10h30 place de la Catalogne

    Privas : RV à 13h place des Mobiles

    Reims : RV à 14h30 place d’Erlon, Fontaine de la solidarité (boule)

    Rennes : RV à 15h à l’ancienne Préfecture, rue Martenot

    La Rochelle : RV à 13h30 place Cap Ouest

    La Roche sur Yon : RV à 15h place Napoléon

    Saint-Brieuc : RV à 14h30 Place des Droits de l’Homme. Renseignements auprès de la délégation APF

    Strasbourg : RV dès le matin devant la délégation APF

    Toulon : RV à 10h30 square Germain Nouveau

    Toulouse : RV à 10h30 à la délégation APF

    Troyes : RV à 14h place de la Bourse

    Valence : RV à 14h place Porte Neuve

  • Dix ans de la loi handicap de 2005 : Le Collectif pour une France accessible appelle à la mobilisation le 11 février !

    CP : Dix ans de la loi handicap de 2005 : Le Collectif pour une France accessible appelle à la mobilisation le 11 février !

    CollectifpouruneFranceAccess basse def.jpgA l’occasion des 10 ans de la loi handicap du 11 février 2005, le Collectif pour une France accessible appelle à se mobiliser, partout en France, pour dénoncer l’Ordonnance relative à l’accessibilité du 26 septembre dernier qui annihile les ambitions et objectifs de mise en accessibilité de la France. Alors que les établissements recevant du public et les transports en commun devaient être accessibles en 2015, le gouvernement propose un retour en arrière inacceptable en anéantissant les principes initiaux de la loi, et ce, alors que l’obligation d’accessibilité date de 1975 !

    Ainsi, le Collectif pour une France accessible qui regroupe des associations représentatives de personnes en situation de handicap, personnes âgées, personnes retraitées, usagers des transports publics, piétons, parents, familles et cyclistes appelle à un rassemblement à Paris devant l’Assemblée nationale le 11 février pour montrer sa colère ! Et des mobilisations sont d’ores et déjà prévues dans plusieurs villes en France.

    Le collectif demande notamment aux parlementaires de ne pas ratifier, en l’état, l’Ordonnance qui leur sera présentée prochainement par le gouvernement.

  • 1er bilan des rencontres avec les parlementaires de la Haute Garonne et la ministre sur l'accessibilité

    CollectifpouruneFranceAccessHD.jpgComme l'indiquait notre post du 17/12/14, 5 parlementaires dont Catherine LEMORTON députée de la Haute Garonne et présidente de la commission des affaires sociales s'était positionnée (ainsi que le rapporteur de la loi et la présidente du CNCPH)  contre la ratification de l'ordonnance gouvernementale du 26 septembre 2014 modifiant la loi de 2005 et remettant cause l'accessibilité :
    http://dd31.blogs.apf.asso.fr/archive/2014/12/17/des-parlementaires-socialistes-s-interroge-aussi-sur-l-ordon-76182.html

    Et le 15 décembre l'APF commençait son opération remise des cercueils de l'accessibilité aux parlementaires du 31, les invitant à recontrer des délégations du collectif régional pour une France accessible à tous :
    http://dd31.blogs.apf.asso.fr/archive/2014/12/17/operation-remise-des-cercueils-de-l-accessibite-aux-parlemen-76183.html

    Collectif composé d'associations représentatives des personnes en situation de handicap, mais aussi de tous les PMR : personnes à mobilité réduite, agêes, femme enceintes, familles, pousettes, piétons et usagers des transports, cyclistes, ....)

    collectif régional pour une France accessible à tous


    Plusieurs rencontres ont eu lieu depuis lors :
    A commencer le 22 décembre 2014 avec Catherine LEMORTON (PS) qui a renouvelé son soutien publiquement
    Puis en janvier avec Martine MARTINEL (PS), qui a écrit à Ségolène NEUVILLE et nous a permis de rendre publique son courrier :
    Télécharger courrier du 12/1/15
    Avec la sénatrice LABORDE (PRG)  qui a apporté aussi son soutien public,
    http://www.francoiselaborde.fr/en-haute-garonne/actions-locales/item/rencontre-avec-le-collectif-handicaps-31
     comme la députée Françoise IMBERT (PS),
    http://www.francoise-imbert.fr/?p=2773
     et le député Gérard BAPT (PS)
    http://www.gerardbapt.info/
    Soutien aussi du député AVIRAGNET (PS). Quant à Mr BORGEL (PS) , il réserve son avis pour l'instant : souhaitons qu'il entende nos demandes légitimes....

    Bilan : 7 rencontres, 6 soutiens dont 5 publics !

    Et une rencontre avec la ministre Ségolène NEUVILLE, secrétaire d'état en charge des personnes handicapées, le 23 janvier à Toulouse entre des représentants du collectif régional pour une France accessible à tous, emmené par l'APF et la CORERPA, s'est tenue en présence des députés LEMORTON et BORGEL.

    Malgré quelques vagues promesses de laisser les parlementaires amender l'ordonnance devant l'Assemblée, entrevue très décevante quand on voit que le projet de loi de ratification vient d'être déposé devant le Sénat, sans changements majeurs, et qua la campagne médiatique des lobbies qui refusent de rendre ce pays accessible triomphe dans les médias ! L'illustration d'une ministre sans courage politique et qui laisse la haute administration prend le pas sur le politique et l'intérêt général et la qualité de vie du plus grand nombre ! Triste !

    Mais nous ne baissons pas les bras et des RDV sont pris avec les sénateurs MICOULEAU, et MEDEVIELLE et peut être avec Mr CHATILLON (UMP et UDI), avec Mr RAYNAL (PS), avec les députés ARRIBAGE (UMP) et ARIF (PS).3 Et nous attendons les réponses des quelques restants.

    En tout la majorité des rencontres a donné lieu à des soutiens mais il ne faut pas relâcher la garde, les lobbies sont toujours à la manoeuvre assistés par la DMA (Direction ministérielle à l'accessibilité), qui désinforme !

    A nous PMR personnes à mobilité réduite, à ceux qui nous soutiennent de ne pas nous laisser ségréguer : un petit groupe d'hommes et de femmes déterminés peuvent surprendre !

    Et les opérations type péages gratuits (malgré des menaces de plaintes de la "pauvre" société Vinci), d'opérations escargot se multiplieront à l'avenir si on continue à nous maltraiter !

  • Accessibilité et transport dans le Comminges ... l'action de notre groupe Relais du Comminges vu par la presse

    Bel article obtenu par les membres du groupe relais du Comminges qui réclame des transports adaptés dans le Saint-Gaudinois et une concertation entre les communautés de communes du territoire.

     

    A lire ici : La semaine du Comminges.pdf

  • Handi-ski dans les Pyrénées ... soutenez notre projet !

    Depuis quelques jours, nous avons lancé une opération de financement participatif pour renouveler les fauteuils ski que nous utilisons pour nos sorties hivernales.

    Notre premier objectif de 4500 euros est d'ores et déjà. Mais cet objectif se voulait modeste et surtout atteignable. Nous nous donnons un nouvel objectif : collecter 7000 euros !

    Alors continuons à participer et à diffuser largement autour de nous cette information ...

    Ci-dessous, une petite vidéo bien sympa de notre sortie de la semaine dernière ! Ça donne envie, non ?

  • Loi Handicap, 10 ans après … à quand des actes ambitieux et concrets ?

     Logo Apf Couleur.jpg

     

    Loi Handicap, 10 ans après …
    à quand des actes ambitieux et concrets ?

     

    Le 11 Février 2005, les parlementaires français adoptaient la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. 10 ans après, où en sommes-nous ?

    Le 11 Février2015, l’APF vous invite à une conférence de presse régionale dans les locaux de la délégation départementale de la Haute-Garonne, 60 chemin le Goff à Toulouse à 10h30.

    Cette journée du 11 Février sera une journée d’action pour l’APF. A l’issue de cette conférence de presse, un convoi de véhicules mènera une opération escargot sur le périphérique toulousain qui sera suivie d’une action en deux lieux : la gare Matabiau à 14 h et la Préfecture de Région à 15 h 30.

    En février 2005 les personnes en situation de handicap et les personnes à mobilité réduite croyaient vivre un véritable tournant grâce au vote de la loi sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Les années s’écoulent et le constat est grave. Aujourd’hui, par manque de volonté politique, nous ne sommes plus loin de dénoncer un retour en arrière pour certains droits !

    La loi qui voit le jour le 11 février 2005 repose sur trois piliers : la compensation des conséquences du handicap ; la création des Maisons départementales des personnes Handicapées (MDPH) et l’accessibilité. Si cette loi peut être considérée comme une loi cadre, son application n’a pas été à la hauteur des ambitions du législateur, ni des attentes des personnes en situation de handicap et des associations représentatives.

    • Le droit à la compensation

    Avec un périmètre trop restreint qui exclut notamment les activités pour l’exercice de la parentalité (le droit d’avoir l’aide d’un tiers pour être un parent comme tout le monde !), les activités domestiques (une personne peut être aidée pour prendre ses repas … mais pas pour les préparer !) et des tarifs, toujours insuffisants, qui occasionnent de lourds restes à charge … nous sommes bien loin de l’esprit de la loi du 11 février 2005 !

    Aujourd’hui nous constatons une régression des droits des personnes en situation de handicap et de leur famille en particulier lors des renouvellements : plans d’aide de la prestation de compensation du handicap (PCH) revus à la baisse, charges supplémentaires sur la santé, le statut des auxiliaires de vie scolaire indispensables pour une école réellement inclusive, …

    • Les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) :

    Les MDPH sont en permanence fragilisées et ont des difficultés à répondre aux besoins des personnes : le nombre de demandeurs en 2013 et 2014 a explosé ; les délais d’instruction des demandes sont très longs (jusqu’à 18 mois d’attente) ; les plans de réponses sont inadaptés occasionnant de très lourds restes à charge et 80 % des évaluations de situation se font sans rencontre avec la personne concernée.

    • L’accessibilité :

    L’accompagnement et le portage politique ont fait défaut à la mise en accessibilité des établissements recevant du public et des transports en commun et aujourd’hui nous assistons à un détricotage inacceptable d’un autre principe fondamental de la loi « handicap  » de 2005 : l’accessibilité.

    L’APF tient à rappeler que l’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975 et que la loi de 2005 venait renforcer cette obligation en imposant le délai du 1er janvier 2015. Aujourd’hui, les délais supplémentaires proposés et la souplesse éhontée du nouveau dispositif, faisant la part belle aux possibilités de dérogations, sont des signaux forts envoyés vers un abandon de la mise en accessibilité de la France. L’APF dénonce ce retour en arrière inadmissible et appelle les Parlementaires à ne pas ratifier, en l’état, l’Ordonnance sur l’accessibilité qui leur sera présentée prochainement par le Gouvernement.

    L’esprit de la loi « handicap » du 11 février 2005 doit continuer à vivre. Néanmoins, cette loi ne peut plus être le seul repère pour une politique du handicap juste et ambitieuse.

    Aujourd’hui nombreuses personnes en situation de handicap se trouvent en situation de précarité grandissante avec des ressources inférieures au seuil de pauvreté. Parias de la société, elles ne veulent plus demeurer des citoyens de seconde zone faute de pouvoir accéder à leurs droits, faute de pouvoir se déplacer, faute de bénéficier de ressources décentes …

     

    Pour que cela cesse, le 11 Février, Personnes en situation de handicap, personnes à mobilité réduites et personnes valides solidaires … Tous ensemble … Mobilisons-nous !

    Rendez-vous à la délégation départementale à partir de 10 h 30 … prévoyez votre pique-nique pour midi … nous serons de retour à 17 h 30 à la délégation.

    La forme de mobilisation choisie nous permettra de nous mettre au chaud régulièrement !

    Merci de nous faire connaître votre participation

    Infos – Contacts :

    Pascal VINCENS – 06 33 01 63 06